Show Less
Restricted access

L'ambivalence romanesque

Proust, Kafka, Musil

Peter V. Zima

Situant pour la première fois A la recherche du temps perdu dans le contexte de la critique sociologique allemande (à partir des positions de la Théorie critique de l'Ecole de Francfort), l'auteur cherche à rendre compte de sa structure textuelle.
Sa longueur et son caractère associatif apparaissent comme des résultats de la désintégration du récit traditionnel: de la syntaxe narrative. Le fléchissement du principe syntaxique est dû à la médiation par la valeur d'échange qui est à l'origine de l'ambivalence sémantique issue des conversations mondaines et érotiques.
Pour la première fois le roman proustien est systématiquement comparé à l'Homme sans qualités de Musil et au Procès de Kafka.
Contenu: 1. Pour une sociologie du texte - 2. La situation socio-linguistique sous la Troisième République et avant - 3. La crise du roman: Proust critique de Balzac - 4. Ambivalences et structures narratives - 5. Vers une écriture paradigmatique - 6. L'aporie d'une écriture narcissique - 7. La réception de la Recherche dans la Théorie critique.