Show Less
Restricted access

Konrad Adenauer et l'idée d'unification européenne. Janvier 1948 - mai 1950

Un homme politique «européen» et son environnement dans le contexte international

Series:

Paul Legoll

La façon de percevoir l'Allemagne subit en 1948 une mutation significative en France. On tend une main, non sans prévention au début, à l'ennemi d'hier.
Des changements s'opèrent aussi dans les trois zones occidentales de l'Allemagne.
Konrad Adenauer, l'ancien maire de Cologne, accueille ce revirement avec soulagement et une réelle satisfaction car il correspond parfaitement à ses idées sur l'entente franco-allemande.
De plus, des deux côtés du Rhin, on préconise le dépassement du tête-à-tête franco-allemand, qu'il s'agit de placer dans le cadre européen. Robert Schuman et le futur chancelier sont les champions de cette nouvelle politique.
On s'achemine vers la création de l'Europe des Six, rhénane et démocrate-chrétienne, qui connaît une première concrétisation, le 9 mai 1950, par l'annonce du plan Schuman.
Konrad Adenauer est alors, depuis huit mois, premier chancelier de la République fédérale d'Allemagne. Sans hésiter, il se déclare favorable à l'initiative française. Les deux pays coopéreront pour leur profit commun et dans l'intérêt des autres partenaires qui se sont associés au processus d'unification de l'Europe.
Contenu: Le couple France-Allemagne en 1948 - Adenauer et Schuman - L'Allemagne rhénane - L'Europe carolingienne - Les «Six» en marche - Un chancelier «européen» en 1950 - Alliance ou véritable fédération?