Show Less
Restricted access

Carl Einstein et la problématique des Avant-Gardes dans les arts plastiques

Series:

Liliane Meffre

Carl Einstein (1885-1940) fut par sa vie et son oeuvre intimement mêlé aux Avant-Gardes de son époque. Beau-frère de Pfemfert et très lié à sa revue Die Aktion, ami de Kahnweiler et des Cubistes, cofondateur de Documents, il connut tant à Berlin qu'à Paris tous ceux qui faisaient l'art et l'esprit de l'Europe d'alors. Théoricien de l'art moderne, et dès 1915 de l'art «nègre», C. Einstein reconnaît sa dette envers Fiedler et Mach. Lui-même poète d'avant-garde, il assigne au langage et à l'art la difficile fonction de libérer l'homme de formes de pensée et de visions figées pour «réactiver la réalité», recréer un monde où puissent coïncider existence et esthétique. A la «banqueroute» de ses théories et de la plupart des Avant-Gardes, à celle de la liberté (il fut «Révolteur» toute sa vie et combattant de la liberté en Espagne), il ne survivra pas et se suicidera en 1940.