Show Less
Restricted access

Écrire l’histoire à Metz au Moyen Âge

Actes du colloque organisé par l'Université Paul-Verlaine de Metz, 23-25 Avril 2009

Series:

Edited By Mireille Chazan and Gérard Nauroy

Pendant tout le Moyen Âge et au-delà, les Messins eurent le souci d’écrire l’histoire de leur cité pour exalter leur passé, justifier leurs droits, voire en revendiquer de nouveaux. Ce travail d’écriture a été entrepris et poursuivi dans l’entourage des évêques, où a été rédigée par étapes une histoire des évêques des origines apostoliques de l’Église messine jusqu’au XVIe siècle. Les abbayes et les couvents, dans des annales et des cartulaires, ont conservé le souvenir de leur fondation et du développement de leur établissement pour affirmer leur place dans la cité et défendre leurs droits. À partir du XIVe siècle et jusqu’à la réunion de Metz à la France, les bourgeois et les patriciens composent des chroniques en langue vulgaire pour conserver la mémoire de la communauté urbaine, magnifier son passé et défendre sa politique. Le résultat est une historiographie et une hagiographie, d’une remarquable continuité, avec des prolongements jusqu’au XVIIe siècle. L’étude méthodique de cette production historiographique, sans équivalent dans les autres villes françaises, mis à part Paris, fait l’objet du présent ouvrage, première synthèse sur cette question.

Table of contents