Show Less
Restricted access

Les journaux d’écrivains : enjeux génériques et éditoriaux

Introduction d’Hélène de Jacquelot et Cécile Meynard

Series:

Cécile Meynard

Les journaux d’écrivains représentent des cas de journaux personnels particuliers par le statut même des diaristes qui les ont écrits. Etudier ces journaux d’écrivains pose plusieurs questions : tenir un journal ou pas ? Pour qui et pour quoi tenir un journal ? Les diaristes eux-mêmes, par leur pratique et leurs interrogations, soulignent combien le journal d’écrivain relève d’une catégorie générique littéraire propre. Dans la relation complexe entre diaristes et destinataires se redéfinissent tout à la fois la notion de l’intimité et la fonction d’un journal d’écrivain. Se pose enfin une question non moins complexe, qui se joue entre diaristes et éditeurs : comment publier un journal d’écrivain sans en trahir la teneur et la signification ?
Cet ouvrage, qui rassemble des textes de chercheurs de plusieurs pays portant sur des journaux d’écrivains français et étrangers, du XVIII e au XX e siècle, permet ainsi de faire l’état des lieux de la critique actuelle sur le sujet.
Contenu : Hélène de Jacquelot/Cécile Meynard : Introduction. Les journaux d’écrivains : questions génériques et éditoriales – Philippe Lejeune : Une poétique du brouillon – Christian Del Vento : « En se regardant dans ce fidèle miroir ». Les Journaux de Vittorio Alfieri entre analyse du « moi » et construction de l’autobiographie – Sylvie Crinquand : Entre laboratoires de la création et postfaces : quelques journaux d’écrivains britanniques (1798-1832) – Anne Boutin : Le journal Amélie et Germaine de Benjamin Constant : un exemple de flottement générique – Raoul Bruni : Le journal comme style de pensée : sur le « Zibaldone » de Giacomo Leopardi – André-Alain Morello : L’écriture de soi et le laboratoire de l’œuvre : Giono, du journal aux carnets – Sophie Hébert : Louis Guilloux, un journal entre guillemets – Matthieu Sergier : Le journal d’écrivain à l’épreuve de la prose expérimentale flamande des années 1960 – Julie LeBlanc : Portraits écrits et portraits-images dans les Carnets inédits de Marie-Claire Blais – Sylvie Lannegrand : Le chassé-croisé des genres dans le Journal d’Yves Navarre – Bertrand Vibert : Les Cahiers d’Henri de Régnier, ou le laboratoire du songe – Peter Schnyder : Gustave Roud dans son Journal. Vers une écriture poétique de l’instantané ? – Michel Braud : Les Journaux de Charles Juliet – Jean Touzot : Les Journaux intimes de François Mauriac – Simona Modreanu : Les Cahiers de Cioran, ou la lecture comme bouleversement – Brigitte Lefèvre : Le pacte diaristique de Nogami Yaeko – Maria Pilar Saiz-Cerreda : Le journal de guerre et Léon Werth : discours intime ou témoignage public ? – Jean-François Louette : Sartre, Drieu : deux diaristes durant la drôle de guerre – Véronique Montémont : « Quinze ans et la guerre en même temps » : journaux de jeunes filles sous l’Occupation – Eddie Breuil : Les spécificités de la signalisation du nom propre dans les éditions de textes d’écrivains de la sphère intime (journaux et correspondance) – Chloé Le Meur : Publier l’intime : le cas des Journaux intimes de Baudelaire – Stéphane Gougelmann : Que reste-t-il d’intime dans le Journal intime de Jules Renard ? – Rana El Gharbie : Les adresses à l’éditeur dans Le Passé défini – Simon Dubois-Boucheraud : De l’auto-bio-graphique à l’auto-publication : les écritures des « moi » d’Anaïs Nin – Martine Sagaert : De la difficulté d’éditer le Journal de Gide sur un support papier – Françoise Simonet-Tenant : L’édition du journal de Catherine Pozzi : un défi difficile – Catherine Viollet : Éditer le journal de Christiane Rochefort (1986-1993) – Daniel Lançon : Les Journaux d’un ailleurs néo-romantique : l’exemple de l’Égyptien francophone Ahmed Rassim.