Show Less
Restricted access

Le patrimoine oral : ancrage, transmission et édition dans l’espace galloroman

Edited By Aurélie Reusser-Elzingre and Federica Diémoz

Ce volume rassemble des contributions scientifiques abordant le « patrimoine immatérie l» de diverses manières. Tout d’abord, celui véhiculé par les langues vernaculaires d’origine latine encore parfois parlées en France, en Belgique wallonne, en Suisse romande et en Italie du nord. Contes de transmission orale (articles de Nicole Belmont, Aurélie Reusser-Elzingre, Fabio Armand, Jacques Berlioz, Lydia Gaborit), légendes historiques et chansons (Isabelle Raboud-Schüle et Serge Rossier, Claudine Fréchet, Edith Montelle), noms de lieux (Matteo Rivoira), expressions (Françoise Lempereur), surnoms locaux (Alexis Bétemps), vocabulaire de métier (Jean Delmas), tous sont porteurs de croyances et de valeurs dites « traditionnelles ». Cette matière est abordée de divers points de vue : celui de l’anthropologue, qui analyse les relations entre les acteurs et l’inévitable (re)fabrication culturelle. Celui du collecteur, qui recherche souvent à figer dans l’écriture une forme orale mouvante. Celui du philologue, désirant mettre en valeur un « patrimoine historique » souvent inaccessible sans son rôle de transmetteur au grand public. Enfin, celui du conteur, toujours à la recherche de nouveaux récits, qui transmet à travers sa langue des motifs au gré de sa propre biographie, du public et du contexte. Toutes ces contributions sont encadrées par les réflexions de dialectologues (Andres Kristol, Federica Diémoz, Aurélie Reusser-Elzingre) et d’anthropologues (Ellen Hertz, Suzanne Chappaz-Wirthner) sur ce vaste sujet qu’est le « patrimoine culturel immatériel ».

Aurélie Reusser-Elzingre est doctorante et collaboratrice scientifique au Centre de dialectologie et d’étude du français régional de l’Université de Neuchâtel (Suisse). Auteure de nombreux articles sur le patrimoine culturel immatériel, elle se spécialise actuellement dans l’édition bilingue de littérature orale en dialecte comtois.

Federica Diémoz est professeure de dialectologie galloromane et de sociolinguistique à l’Université de Neuchâtel (Suisse) où elle dirige le Centre de dialectologie et d’étude du français régional. Auteure de nombreuses publications sur la micro-variation grammaticale des systèmes linguistiques francoprovençaux dans le cadre des langues romanes, elle est responsable de plusieurs projets axés sur la variation sociolinguistique du français en Suisse romande.