Show Less
Restricted access

L’enseignement du français et le défi du numérique

Series:

Edited By Vincent Capt, Mathieu Depeursinge and Sonya Florey

La didactique du français ne peut faire l’économie de penser les effets des nouvelles technologies sur le français et sur son enseignement, au risque soit de perdre son adéquation au réel, soit de manquer d’un recul critique nécessaire pour se prémunir d’éventuels effets dommageables. L’enjeu de cet ouvrage est d’explorer, de part et d’autre de la frontière scolaire, traditionnellement étanche, les jeux de circulation et d’innovation qui en marquent la rénovation. Dans un premier temps sont regroupés les articles qui mettent au jour le renouvellement des pratiques enseignantes traditionnelles, la redéfinition de certains savoirs scolaires, la promotion du travail collaboratif, l’usage inédit des hyperliens et l’exploration de la multimodalité. Dans un second temps, plusieurs articles étudient les pratiques communicationnelles sur les réseaux sociaux et les plateformes de sociabilité numérique, ainsi que le possible usage de celles-ci pour établir des liens plus serrés entre l’école et la vie des élèves, voire d’imaginer de nouvelles voies d’actualisation du savoir et de la culture, à même de garantir la transmission, au cœur des ruptures induites par ces nouveaux medias eux-mêmes.

Vincent Capt est chargé d’enseignement en didactique du français aÌ la Haute Ecole Peìdagogique du canton de Vaud. Ses recherches et ses enseignements se centrent sur l’apprentissage de la lecture et celui du fonctionnement de la langue dans la diversité des genres de texte.

Mathieu Depeursinge est enseignant et docteur en didactique du français. Ses recherches portent sur les conditions de l'appropriation et les usages des œuvres, sur l'école et la démocratie.

Sonya Florey est professeure en didactique de la litteìrature aÌ la Haute Ecole Peìdagogique du canton de Vaud et contribue aÌ la formation des futur·e·s enseignant·e·s primaires et secondaires. La litteìrature de jeunesse ainsi que la litteìrature de l’extrême-contemporain et leur didactiques respectives constituent deux de ses champs de recherche prioritaires.