Show Less
Restricted access

Genèse et évolution de la théologie du martyre dans l'Eglise ancienne

Version française par Robert Tolck

Series:

Theofried Baumeister

Par quelques exemples de textes, le présent volume veut montrer, dans un premier temps, que la thématique chrétienne du martyre s'enracine dans le judaïsme. Sur la base de l'exigence juive de rester fidèle à sa propre religion même en cas de conflit aigu, Jésus a réclamé de ses disciples, en pareille situation, la fidélité à lui-même et à son message; il l'a fait dans le langage de la suivance radicale. Dans la période post-pascale, on a appliqué cette exigence à la notion de «suivance sur la croix», largement attestée dans le Nouveau Testament. Ouvert par une introduction, le choix de textes (ceux-ci en leur langue originale, avec indication des variantes importantes et des citations bibliques et non bibliques, traduction et commentaire en notes, bibliographie) tend à montrer comment la thématique du martyre a été prise en compte au cours des persécutions des trois premiers siècles. Les deux derniers textes indiquent clairement comment, après les persécutions, le thème s'est développé en se transformant, à savoir: la vie monastique comme martyre non sanglant, spirituel.
Contenu: Origine judaïque de la thématique du martyre - Point de cristallisation chrétien: exigence posée par Jésus de fidélité à lui-même et à son message en cas de conflit - Intégration de motifs juifs et gréco-romains (le philosophe témoin de la vérité face au tyran) - Enthousiasme chrétien pour le martyre au début du 2e siècle - La terminologie chrétienne: martyrs et confesseurs - La compréhension du martyre dans la gnose chrétienne et dans le montanisme - La littérature d'exhortation au martyre - La vénération culturelle des martyrs - Les confesseurs comme charismatiques, leur rôle dans la vie des communautés (pénitence, ministère) - Après les persécutions: le martyre non sanglant des moines.