Show Less
Restricted access

L'Etat monarchique dans la formation sociale afghane

Series:

Université de Lausanne

Cet ouvrage traite le processus du sous-développement dans un pays où depuis environ 150 ans l'ordre colonial et ensuite l'ordre néo-colonial ont perturbé irréversiblement l'équilibre socio-économique. Dès la moitié du XIXe siècle, les intérêts des puissances européennes ont placé l'Afghanistan, malgré l'installation d'un pouvoir central intégrateur, dans un isolement total. L'influence de l'impérialisme culturel et «la politique d'aide au développement» dans le cadre néo-colonial, ont mené la société afghane vers un état de crise généralisée et permanente. L'Etat ne pouvait dans ce contexte que devenir une institution répressive assurant l'intérêt d'une catégorie sociale et celui des puissances néo-coloniales: E.U. et U.R.S.S.
Contenu: La 1ère partie est consacrée à l'étude de la société traditionnelle et a la formation étatique correspondante - La 2ème étudie la répercution de la concurrence entre l'Angleterre et la Russie tsariste - La 3ème traite de la politique du développement d'une nouvelle équipe dirigeante, des moyens financiers et la dépendance qui en découle - La 4ème partie a pour objet l'étude de l'état de crise au niveau politique, économique et idéologique.