Show Less
Restricted access

Discours et véracité

Essai de philosophie transcendentale

Series:

R. Harri Wettstein

Réhabiliter les revendications éthiques d'une théorie de la vérité et établir une réflexion transcendentale, telle est l'option prise dans le présent essai.
Cette double entreprise ne peut cependant ignorer la portée de la vérité au sein de l'assertion et la réflexion sur le langage ordinaire en général. C'est pourquoi elle s'achemine vers le développement d'une bipolarité entre (1) la vérité du discours et (2) la véracité révélant notre attitude éthique. (1) La vérité du discours s'établit à partir du consensus des participants au dialogue, consensus jugé et arbitré dans la situation de dialogue idéale (Habermas) conçue comme contrat hypothétique (Rawls). (2) La véracité de notre être se concrétise en confrontation avec le mensonge et la mauvaise foi (mensonge à soi) qui déterminent les dénégations possibles de l'attitude véridique. Sont élaborés successivement une théorie générale du mensonge permis et les critères constitutifs de la mauvaise foi qui, elle, ne parvient jamais à dénier totalement la véracité ultime repère de sens existentiel.
Contenu: Analyse des différentes figures de la vérité du discours et tentative de les systématiser sous forme de «structure générale» de la vérité. La véracité, mise en question par le mensonge et la mauvaise foi, fait partie intégrante de cette structure qui thématise également la référence individualisante d'autrui et de nous-mêmes.