Show Less
Restricted access

Une science de la peur

La démographie avant et après 1933

Series:

Florence Vienne

La peur du vieillissement des populations hante aujourd’hui les sociétés occidentales. Or, d’où nous vient cette peur ? Quel rôle a-t-elle joué dans l’histoire ? Ce livre tente de répondre à ces questions en retraçant l’histoire de la peur du viellissement démographique de l’entre-deux-guerres à la fin du « Troisième Reich ». L’auteur analyse tout d’abord la formation historique des méthodes et concepts de la démographie dans le contexte des années 1920 et 1930, puis leurs rapports avec certains objectifs de la « politique démographique et raciale » du régime nazi. En visant ainsi à dépasser la dichotomie établie habituellement entre « science » et « idéologie/politique nazie », cette étude invite à réfléchir au rôle du nazisme dans l’histoire des sciences sociales modernes.
Contenu : Pour une autre histoire de la démographie : lacunes et enjeux historiographiques – L’invention de la décroissance des populations : Alfred Lotka, Robert Kuczynski et Friedrich Burgdörfer – Biologie des populations : drosophiles, fourmis et primipares dans l’histoire de la démographie – La peur du vieillissement de la population d’Alfred Sauvy et de Friedrich Burgdörfer – Les recensements de 1933 et de 1939 – La « politique démographique et raciale » du régime nazi et ses prétendus succès.