Show Less
Restricted access

La notion de la colère de Dieu dans la sotériologie dramatique chez Hans Urs von Balthasar

Une lecture méta-anthropologique à partir de la notion de "l’admirabile commercium</I>

Series:

Pierre Damien Ndombe Makanga

Au regard des violences qui caractérisent notre monde actuel, est-il vraiment logique de nos jours de parler de la « théologie de la colère du Dieu d’amour » comme la Bible nous le présente sans risque de tomber dans le terrorisme religieux ? Deux réponses explicitent à ce sujet toute la démarche de notre travail basé sur la théologie de la croix de Hans Urs von Balthasar. A la lumière de cette démarche, nous répondons premièrement par non à la question principale : Non lorsqu’il s’agit de parler de l’être ou de l’immanence de Dieu ( dissimilitudo), car l’être de Dieu est amour et non colère. Nous répondons cependant aussi par oui dans le cadre précis de l’économie de Dieu dans l’histoire de sa rencontre permanente avec sa création ( similitudo), car en créant le monde et en se faisant homme jusqu’à la croix, Dieu a choisi de vivre et d’agir comme l’homme ( similitudo) mais tout en ne se substituant pas en homme ( dissimilitudo), afin d’acheminer ce dernier au salut à travers son fils Jésus Christ. Notre réponse à la question de la « théologie de la colère de Dieu » est donc « historico-théologique », « méta-anthropologique ».
Contenu : Interprétation balthasarienne de la théologie patristique de l’admirabile commercium – La problématique de la relation entre la liberté finie et infinie a l’époque moderne – La notion de la colère de Dieu (la théologie de la colère de Dieu de von Balthasar).