Show Less
Restricted access

La traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse et le dilemme du destinataire

Préface de Jean Perrot

Series:

Roberta Pederzoli

La traduction littéraire d’enfance et de jeunesse s’impose aujourd’hui non seulement comme une réalité éditoriale importante, mais aussi comme un domaine théorique en pleine expansion. Dans ce contexte, le présent ouvrage se propose de développer une réflexion générale, théorique et appliquée à même de mettre à jour les enjeux et les caractéristiques de la traduction littéraire d’enfance et de jeunesse. Pour ce faire, il entend présenter une méthodologie d’étude innovante, combinant analyse qualitative et analyse quantitative, permettant à la fois de mieux saisir les particularités stylistiques des traductions, et de mieux les confronter à leurs textes de départs respectifs. En outre, il vise à remettre en cause l’approche « target-oriented », très désaxée en faveur du lecteur enfant, souvent au détriment de la spécificité littéraire et esthétique du texte original, qui prévaut dans la pratique mais constitue aussi un courant théorique fort concernant la traduction de jeunesse.
L’analyse est fondée sur de nombreux exemples, tirés d’un corpus de textes contemporains traduits en français, italien et allemand, et qui sont étudiés à la lumière des acquis de la théorie de la traduction littéraire d’enfance et de la traductologie générale, intégrant également les travaux de la critique littéraire spécialisée. Ainsi plusieurs aspects parmi les plus significatifs de la traduction destinée aux enfants seront abordés : des questions liées à la médiation culturelle, aux normes et aux manipulations à l’œuvre dans les textes d’arrivée, en passant par une réflexion sur la notion, très controversée, de « lisibilité ».
Roberta Pederzoli est chercheuse en langue et traduction française au Dipartimento di Interpretazione e Traduzione (DIT), de l’Université de Bologne. Elle a achevé un doctorat en « Communication Interculturelle » au sein du même Département, en consacrant sa thèse à la traduction de la littérature de jeunesse en Italie, en France et en Allemagne. En 2006, elle a dirigé un numéro spécial de la revue italienne Tratti sur la production littéraire destinée à la jeunesse et à sa traduction. En outre, elle a participé à plusieurs colloques internationaux et publié de nombreux articles consacrés à ces thématiques. Pour P.I.E. Peter Lang, elle a dirigé en 2010 avec Chiara Elefante et Elena Di Giovanni le volume Écrire et traduire pour les enfants/Writing and Translating for Children.