Show Less
Restricted access

L’arrière-texte

Pour repenser le littéraire

Series:

Marie-Madeleine Gladieu, Jean-Michel Pottier and Alain Trouvé

Longtemps occulté par l’omniprésent intertexte, l’arrière-texte, quasi contemporain, fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt et d’attention. Avancée et développée par un couple d’écrivains français réfléchissant sur le mécanisme de création à la fin des années 1960, la notion permet d’appréhender de façon plus précise le rôle, dans la littérature, des contextes au sens large du terme (historique, géographique, culturel, personnel), le rapport entre texte et image et l’implication dans l’œuvre du sujet écrivant ou lisant.
Nourri d’apports multiples, l’ouvrage propose de reconfigurer la théorie littéraire en envisageant l’arrière-texte comme corollaire de l’intertexte. La relation esthétique – et donc synthétique – fondant l’appréciation littéraire des textes à l’époque moderne invite à penser les articulations complexes de données hétérogènes. Elle prend acte de l’inconscient multiforme qui travaille le fait littéraire et met au jour ses résultats dans un texte de lecture attentif aux projections individuelles et aux mécanismes collectifs et institutionnels.
À l’époque de la mondialisation des échanges, les analyses s’ouvrent à des corpus variés, d’Europe, d’Amérique ou d’Afrique, voire d’Indonésie, conduisant à un nouveau regard sur la relation entre littérature et études culturelles.
Marie-Madeleine Gladieu est professeur de littérature et de civilisation hispano-américaines à l’Université de Reims, spécialiste du Pérou et de Vargas Llosa. Elle a publié divers ouvrages et articles sur la littérature d’Amérique hispanique ainsi que des ouvrages de méthodologie.
Jean-Michel Pottier est maître de conférences en langue et littérature françaises à l’Université de Reims. Dix-neuviémiste, spécialiste de génétique textuelle et de littérature pour la jeunesse, il est l’auteur d’ouvrages et d’articles traitant de didactique de la littérature.
Alain Trouvé est maître de conférences en littérature française à l’Université de Reims, habilité à diriger des recherches. Vingtiémiste, théoricien de la littérature et de la lecture, il dirige depuis 2006 la revue La Lecture littéraire. Il est l’auteur, entre autres, du Roman de la lecture (2004).