Show Less
Restricted access

La Femme devant le «tribunal masculin»

dans trois romans des Lumières - Challe, Prévost, Cazotte

Series:

Claudine Hunting

Cette étude est une lecture, une interprétation féministe de trois romans des Lumières - Les Illustres Françaises de Challe (la sixième histoire) (1713), L'Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut de Prévost (1731), et Le Diable amoureux de Cazotte (1772) - notamment du thème de la vertu féminine et de ses transgressions, sur le plan sexuel, à une époque de transformation profonde dans le domaine de l'éthique et des moeurs. Pris au piège entre la tradition et les nouvelles valeurs de la «Philosophie», les trois auteurs - dans des récits narrés à la première personne par des protagonistes masculins - présentent la femme obliquement. Leur approche frappe la «lectrice» par son essentielle ambiguïté. Tout d'abord considérée comme coupable - accusée d'adultère et de perfidie, ou de séduction diabolique - la femme apparaît progressivement innocente, et même «sainte», sur l'archétype de Marie-Madeleine, ou tout simplement chimérique, produit de l'imaginaire masculin. Son existence marginale, évoquée par le biais du souvenir, est symptomatique d'une absence effective en tant que sujet autonome. Simple objet, spectrale, à la fois exclue, en fin de compte, du bien et du mal, elle apparaît dans l'incertitude, en quête d'une identité, d'un nouveau rôle et d'une place dans un monde en voie de transformation.
Contenu: Traitement ORIGINAL des trois romans français dans la perspective adoptée - Point de vue féministe - Dans ses aspects analytiques et synthétiques.
Critique littCritique littéraire érudite - Lecture féministe de trois romans français du 18e siècle - La femme et l'éthique - VERTU féminine et ses transgressions: adultère, infidélité, séduction de l'homme - La femme et le mal - L'imaginaire masculin - La femme et son absence - Psychologie de l'ambiguïté - Echo des transformations de l'éthique au siècle des Lumières.