Show Less
Restricted access

Michel Tournier

Marginalité et création

Series:

Pary Pezechkian-Weinberg

Michel Tournier occupe une position problématique parmi les auteurs de la fin du XXdu XXème siècle. Se disant auteur «traditionnel», il rejette les innovations du Nouveau Roman et la notion d'originalité à tel point qu'une grande partie de son oeuvre est composée de réécritures d'oeuvres déjà existantes. A travers trois romans de Tournier, Le roi des aulnes (1970), Les météores (1975), La goutte d'or (1985), cette étude analyse cet a-priori de Tournier en mettant en lumière l'importance du concept de marginalité dans une nouvelle définition de l'originalité. La marginalité y est traitée comme thème mais aussi comme mode de narration.