Show Less
Restricted access

Paul Willems, l'enchanteur

Textes réunis par Fabrice van de Kerckhove- Avec la collaboration de Jean Danhaive et d’Yves De Bruyn

Series:

Fabrice Kerckhoeve, Jean Danhaive and Yves De Bruyn

Romancier, nouvelliste, essayiste et dramaturge, Paul Willems (1912-1997) est l’une des figures majeures de la littérature belge de langue française. Des inédits de l’écrivain – correspondences et carnets – ouvrent ce volume d’hommage, qui joint à des témoignages sur l’homme et l’écrivain un ensemble d’études originales, dues à quelques-uns des meilleurs connaisseurs de l’œuvre. Celle-ci est abordée sous un angle tour à tour comparatiste, thématique et formel: affinités avec le théâtre italien du grotesque, vérité des mannequins et autres faux-semblants, traitement singulier de la voix dans le dernier théâtre de l’auteur, infiltration du dramatique par le narratif et composition poétique des récits, nostalgies fusionnelles et aquatiques traduites dans une prose fluide qui suggère, par bribes et reflets, la promesse d’un paradis entrevu dans l’instant.
Contenu: Fabrice van de Kerckhove: Un hommage à Paul Willems – Donald Friedman: Paul Willems, Poet of Memory – Paul Willems: «Cherries» and «The Spheres of Water». Translated by Donald Friedman – Lettres et carnets de Paul Willems – Donald Friedman: The Notebooks of Paul Willems – Jan Willems: Paul nous a quittés – Pierre Harmel: Paul Willems et le sacré – Marc Quaghebeur: Tu es dans la mémoire profonde – Jacques Colson/Freddy Aeby/Janine Bandin-Willems/Jan Blockx: Souvenirs du Théâtre de Verdure de Missembourg – Jacques Huisman: Un théâtre en couleurs – Suzanne Burgoyne: Translation and Collaboration: A Joyous Journey with Paul Willems – Suzanne Burgoyne: Entretiens avec Jacqueline Bir, Pierre Laroche, Marie-Ange Dutheil, Christian Labeau, Ralph Darbo et Julien Roy – Marcel van de Kerckhove: Littérature et action: de l’attribution du prix Marzotto (1967) à la naissance d’Europalia (1969) – Madou Moulaert: Sa porte était toujours ouverte – Hadelin Donnet: Paul Willems, l’alchimiste qui transforme le rêve en musique – Charles Bertin: Paul Willems au pays de sa seconde âme – Alain Bosquet de Thoran: Une vie en reflet d’elle-même – Guy Vaes: Monde, vision, instant chez Paul Willems (regard sur les derniers textes narratifs de l’auteur) – Fernand Verhesen: Paul Willems: notes pour une poétique – David Willinger: Paul Willems, figure of transition and intersection in the Belgian dramatic tradition – Christian Angelet: Les voix du désir dans «Elle disait dormir pour mourir» – Ana Gonzalez Salvador: Le mannequin et ses articulations – Pierre Piret: La voix et l’apparence – Rosalba Gasparro: Pirandello et Willems: le sourire dans un miroir sombre – Laura Lopez Morales: Une lecture de «Blessures» – Angélique Tasiaux: Prélude à la féminité – Éric Lysøe: Entre pierres et feux: Paul Willems et l’eau des origines – Anne Neuschäfer: «La mesure de toute chose»: Paul Willems entre exaltation et angoisse: du «Pays noyé» (1990) au «Vase de Delft» (1995) – Renée Linkhorn: Paul Willems, le temps-qu’il-fait et le temps-qui-passe – Alberte Sterck-Spinette: Paul Willems, l’impardonnable.