Show Less
Restricted access

Les tensions du langage

La linguistique de Jakobson entre le binarisme et la contradiction

Series:

Paul Ghils

Les fondements phonologiques de la linguistique de Jakobson définissent une épistémologie caractérisée par une logique binaire et une conception réaliste des structures, et dessinent un modèle de communication de type symétrique, homogène et relativement fermé. Les travaux consacrés à d'autres domaines, comme la neurolinguistique ou la poétique, révèlent cependant le caractère incontournable de notions qui, comme la variabilité, le continu ou l'explicite, sont généralement considérés comme incompatibles avec les modèles fondés sur l'invariant, le discontinu, l'explicite. Les grandes polarités du structuralisme linguistique n'apparaissent plus alors comme oppositions exclusives, mais comme composantes nécessaires de configurations relativement non contradictoires (binarisme) ou contradictoires (dialogisme, figures poétiques).
L'ouverture interdisciplinaire préconisée par Jakobson transforme le cadre structuraliste en un systémisme de nature dialectique justifiant la pratique d'une pédagogie paradoxale des sciences du langage.