Show Less
Restricted access

Errance et points de repère chez Wim Wenders

Series:

Denise Cayla

L'errance qui affecte les personnages de Wim Wenders prend sa source d'une part dans le refus non exprimé d'un passé dont la nostalgie persiste, d'autre part dans l'attraction qu'exerce sur eux un ailleurs imaginaire, l'Amérique. Entre ces deux pôles que représentent les termes allemands Heimweh/Sehnsucht, l'errance prend la forme d'une quête d'identité. Le déplacement apparaît comme la manifestation extérieure du devenir.
Dans les trois films étudiés, Alice dans les villes, Au fil du temps, L'état des choses, le cheminement des personnages est jalonné d'éléments fixes qui constituent les repères à partir desquels s'élabore progressivement la définition de chacun des personnages. En partie autobiographiques, ces films lient la quête existentielle des personnages face à un monde qui leur est étranger et celle de Wim Wenders en tant qu'Allemand et cinéaste.
Chacun des films est analysé en fonction des éléments qui jouent le rôle de repères. Le passage par ces repères permet la reconstruction de l'identité perdue. La recontre avec l'autre et l'entrée dans le temps deviennent alors possibles. Elles ont lieu exemplairement dans Les ailes du désir.