Show Less
Restricted access

Une descente aux enfers

Images de la mort et de la destruction dans «Les Chants de Maldoror» de Lautréamont

Series:

Simone L. Artuk

Ce livre met en lumière les liens intimes et parfois cachés entre les symbolismes animal, maritime et thanatologique subordonnés chez Lautréamont à la thématique narcissique avec le problème de la déception, le rejet et la surestimation hyperbolique de soi-même. La rétractation et l'émigration intérieure de Maldoror, nées au sol d'une nostalgie invincible d'une harmonie primordiale à jamais perdue, sont vues comme des facteurs défavorables à toute quête de soi-même. Car une telle entreprise est devenue impossible dans une société qui ne peut plus servir de miroir. L'échec de la reconnaissance de soi-même qui, en principe, exige la confirmation positive ou négative par l'Autre, explique l'invasion du champ poétique par des doubles, des fantômes et des ombres dont la réalité reste une question ouverte.
Les Chants de Maldoror sont présentés comme la tentative immense d'un être qui, dans la tradition de la descente aux enfers, cherche avec la confrontation aux questions fondamentales de la vie, une délivrance d'une existence d'ombres vide et creuse.