Show Less
Restricted access

Les relations soviéto-yougoslaves de 1935 à 1945

De la dépendance à l'autonomie et à l'alignement

Series:

Renéo Lukic

«Vus d'aujourd'hui, les tourmentes, les guerres fratricides et les nettoyages ethniques ne sauraient pas faire oublier qu'il y avait naguère une Yougoslavie plus prometteuse que l'actuel champ de bataille où s'opposent ses différents peuples. Mais l'on ne pourrait pas non plus oublier les mythes et les mensonges qui avaient caché une réalité moins flatteuse que sa réputation en grande partie fabriquée.
La démystification de cette réalité ne fait que commencer. L'oeuvre de pionnier du professeur Renéo Lukic en est une pièce indispensable: elle démonte ce qui était en quelque sorte 'le mythe fondateur' d'une voie yougoslave autonome, élaborée et réalisée par Tito et ses compagnons fidèles dès le milieu des années trente. Comme tout chercheur qui respecte les règles scientifiques du métier de l'historien, M. Lukic ne parle que de ce qu'il peut prouver. Il se limite au cadre chronologique de 1935 à 1945 des relations soviéto-yougoslaves et se concentre sur la question cruciale de cette époque, à savoir l'origine de l'autonomie, réelle ou prétendue, du parti yougoslave face à Moscou, Staline, l'Internationale communiste et son appareil.»
Miklós Molnár, professeur honoraire à l'Institut universitaire des Hautes études internationales de Genève et de l'Université de Lausanne, membre extérieur de l'Académie des sciences de Hongrie.