Show Less
Restricted access

La pédagogie fribourgeoise, du Concile de Trente à Vatican II

Continuité ou discontinuité?

Series:

Marie-Thérèse Weber

Du Concile de Trente à Vatican II, de nombreux pédagogues fribourgeois marquèrent de leur influence l'histoire de leur canton.
Au XVIe siècle, le prévôt Pierre Schneuwly (~1539-1597) amorça une réflexion pédagogique qui se développa au XIXe siècle grâce au Père Grégoire Girard (1765-1850), préfet des petites écoles françaises de Fribourg. A Raphaël Horner (1842-1904), premier titulaire de la chaire de pédagogie à l'Université de Fribourg, succédèrent Mgr Eugène Dévaud (1876-1942), le professeur Laure Dupraz (1896-1967) et le chanoine Léon Barbey (1905-1992), qui fut aussi le fondateur de l'Institut de pédagogie des Facultés catholiques de Lyon.
Notre analyse de la doctrine éducationnelle proposée par ces Fribourgeois tente de déceler si, à travers les siècles étudiés, il y a continuité ou, au contraire, rupture entre les options fondamentales de ces pédagogues.