Show Less
Restricted access

La conception de l'éducation de Friedrich Liebling (1893-1982)

Series:

Gerda Fellay

«L'éducation - la tâche culturelle la plus importante de l'humanité»
Au centre des efforts et préoccupations de Friedrich Liebling se trouve l'éducation. Liebling pense que l'homme aujourd'hui possède, à travers la psychologie des profondeurs, la clé de l'âme pour préparer l'humanité à une organisation juste et paisible de la vie collective: l'humanité devrait se livrer à une étude profonde et étendue des résultats de la psychologie. Elle devrait se consacrer à la réalisation d'une éducation totalement exempte de violence. Aussi longtemps que l'humanité n'éduquera pas ses enfants sans contrainte et sans violence toute préoccupation scientifique ou sociale demeurera vaine. Or, les connaissances de la science doivent - pour être vraiment scientifiques dans le sens humain et social - s'inscrire dans une éthique humaniste et apporter la sécurité sociale à tous les hommes et les femmes de la planète. Liebling considère donc l'éducation comme la tâche culturelle la plus importante de l'humanité, un problème immense à l'échelle mondiale, la plus grande et la plus noble tâche du monde pour des hommes et des femmes avisés et engagés. Il demande à tous les philosophes, tous les chercheurs, tous les psychologues de consacrer tout leur temps, après tant de millénaires sanglants, à l'avènement de la paix, afin que l'être humain puisse vivre selon sa nature sociale.