Show Less
Restricted access

La représentation de la femme dans la «nouvelle» allemande du moyen âge tardif

Description de quelques schémas normatifs de l'imaginaire masculin et patriarcal

Series:

Joëlle Fuhrmann

L'étude approfondie de la «nouvelle» allemande au moyen âge tardif se comprend avant tout comme un travail socio-littéraire car il s'attache à montrer que non seulement la «nouvelle» allemande du moyen âge tardif (13e-15e siècle) fut engendrée et conditionnée par les changements sociologiques et idéologiques de cette époque, mais que celle-ci se faisait également le reflet de la mentalité de ce temps-là en servant, entre autres, de «porte-parole» à la société patriarcale d'alors. Le but de cette recherche ne consiste pas à défendre une thèse précise, à militer en faveur d'un progrès quelconque de la condition féminine et contre les artisans présumés de beaucoup de reculs et d'échecs dans l'histoire des femmes. Elle veut avant tout susciter l'intérêt pour la lecture des faits historiques et littéraires du bas moyen âge allemand et prouver que non seulement la différence des sexes et les relations qu'ils entretiennent sont le produit et aussi le moteur de la société, mais par ailleurs que leur exploitation par tel ou tel courant littéraire n'est pas le fruit purement théorique de réflexions intellectuelles et artistiques mais au contraire ne peut se concevoir qu'en se référant aux données sociologiques et idéologiques de l'époque à laquelle elle se rapporte.