Show Less
Restricted access

Romans de l’impossible identité

Etre Juif en Europe occidentale (1918-1940)

Series:

Norman David Thau

La double originalité de ce livre réside dans son objet même: la problématique identitaire dans l’œuvre romanesque d’auteurs juifs écrivant en français et en allemand dans l’entre-deux-guerres. L’étude éclaire la manière dont les auteurs vivent leur identité, au moment où le modèle du «citoyen de confession israélite» se heurte à ses limites. Tout en s’appuyant sur les nombreux travaux historiques, sociologiques ou littéraires existants et en prenant en compte les écrits non-fictionnels des auteurs, l’ouvrage fournit une analyse détaillée et comparatiste des romans. Lion Feuchtwanger, Joseph Roth, Albert Cohen, Irène Némirovsky, Armand Lunel sont au centre du travail. S’y ajoutent des auteurs mineurs du côté français, pour pouvoir expliquer l’énorme différence entre les littératures judéo-allemande et judéo-française: Bernard Lecache, Jacob Lévy, Edmond Fleg, mais aussi Jean-Richard Bloch ou les frères Tharaud... L’éventail est large, mais les rapprochements se révèlent féconds: la démarche comparatiste permet de mieux comprendre chacun des textes, d’expliquer l’étonnante similitude de l’autoperception d’auteurs si divers ainsi que de préciser les variables biographiques, culturelles, idéologiques qui expliquent les différences qui les séparent.
Contenu: Etude détaillée et comparatiste – Contribution à l’explication de la richesse de la littérature judéo-allemande et de l’impossibilité d’une littérature judéo-française – Lecture globale et originale de l’œuvre romanesque de Joseph Roth, de Lion Feuchtwanger et d’Albert Cohen.