Show Less
Restricted access

Gottsched et l'esthétique théâtrale française

La réception allemande des théories françaises

Series:

Catherine Julliard

La période étudiée, domaine encore peu exploré jusque-là, s'étend sur les premières décennies du XVIIIe siècle. Elle est caractérisée par diverses ruptures, philosophique, stylistique, esthétique, avec le siècle précédent. La conjoncture allemande spécifique, marquée par la perception d'une infériorité dans le cadre européen, est à l'origine d'un vaste phénomène d'accueil de théories théâtrales françaises. La réception, ou passage d'un espace culturel à un autre, apparaît comme la réponse à une attente. Le modèle préconisé par Gottsched, sur lequel est centrée l'étude, est la France, gardienne du legs antique, exemple réussi d'une culture nationale, idéal de théorie théâtrale reposant sur un ensemble de normes. La méthode observée consiste en une lecture de textes théoriques français et allemands à la lumière d'axes de réflexion: légitimation du théâtre dans la société, option en faveur d'une dramaturgie normative, laïcisation de l'esthétique, réflexion sur le style et la langue, doctrine des genres. L'étude tente de déceler la cohérence des apports français que Gottsched intègre dans l'édification de son programme national.
Contenu: Réception de l'esthétique française par Gottsched - Carences allemandes et modèle français - Légitimation du théâtre allemand - La réglementation de l'esthétique - La question du style et de la langue - Les catégories esthétiques - La doctrine des genres.