Show Less
Restricted access

Le «roman original» de Joseph Roth

Analyse des stratégies de la création littéraire dans l’œuvre de Joseph Roth

Series:

Valérie Marchionni

L’œuvre de Joseph Roth fournit le substrat d’une réflexion sur la pratique de «l’écriture de soi» chez cet auteur. Recourant au terme de «roman original» forgé par la psychanalyste N. Berry, cette recherche assimile les écrits de l’auteur autrichien au récit que fait de lui-même un patient en analyse. De même que ce récit a pour objet de rendre la vie possible en restituant à son auteur une cohérence intérieure, «l’écriture originale» de Roth l’engage dans un processus de restructuration de soi. Par l’étude des stratégies d’écriture, il s’est agi ici de rechercher dans les textes le moment où l’action du génie créateur entraîne l’auteur sur des terrains où il ne contrôle plus la nature de sa production et qui révèlent donc à son insu des aspects insoupçonnés de sa psyché. L’analyse de deux chapitres essentiels de son «roman original» – le roman du mal-être et le roman familial – étayent l’argumentation. Le mal-être s’exprime à travers la déclaration de pauvreté, le traumatisme de la guerre et la représentation du «Heimkehrer»; le roman familial est celui que Roth construit autour du personnage de la mère, de l’idée du pays natal, de l’exil et enfin de la figure du père. Au cours de l’étude de ces thèmes, on cherche à comprendre comment l’écriture littéraire procède pour localiser le dysfonctionnement psychique, le déplacer ou le renverser dans son contraire, le transformer ou le surmonter; en un mot, pour réaliser un «dépassement créateur».
Contenu: Autofiction – Ecriture de soi – Roman original – Identité narrative – Psychanalyse du génie créateur – Corps de l’œuvre – Roman familial – Traumatisme – Pays natal – Exil – Mal-être – Moi-peau – Littérature personnelle.