Show Less
Restricted access

L’Aigle et l’Ours

La politique russe de l’Allemagne de Bismarck à Hitler 1871-1945

Series:

Christian Baechler

Cet ouvrage souligne la place primordiale de la Russie dans les réflexions stratégiques et diplomatiques des dirigeants politiques et militaires allemands depuis la fondation du Reich allemand. Ces dirigeants apportent des réponses variables au problème russe, selon leur perception de la menace et leur conception de la sécurité, mais aussi selon leurs préjugés et leur conception de la place de l’Allemagne dans le monde. Alors que Bismarck maintient les liens traditionnels avec la Russie pour écarter la menace d’une guerre sur deux fronts, la plupart des dirigeants allemands, de Bülow à Hitler, négligent les liens avec la Russie, par méfiance ou par mépris, et recherchent un accord de partage de zones d’influence avec la Grande-Bretagne, considérée comme l’adversaire naturel de la Russie. Par deux fois, la politique allemande mène à la catastrophe et aboutit, en 1945, à la fin de l’Etat national.
L’ouvrage montre que les stéréotypes négatifs du Russe, répandus en particulier par les émigrés baltes allemands, pèsent sur la politique allemande et conduisent à négliger la réalité de la puissance russe. C’est sur cette base que s’élaborent les projets de réorganisation spatiale et raciale de l’Europe orientale de Ludendorff, repris par Hitler avec une composante raciste encore plus affirmée et «rationalisée» dans le cadre d’une idéologie globale.
Contenu: Allemands et Slaves – Le mythe du «Drang nach Osten» – Les stéréotypes du Slave – La Russie au centre du système diplomatique de Bismarck – La Weltpolitik et la fin de l’alliance russe – Les projets de démembrement de l’Empire russe de Ludendorff – Le «syndrome révisionniste de Weimar» et l’Europe orientale – Hitler et l’URSS – La Pologne comme champ d’expérimentation nazi – La conquête du «Lebensraum» à l’Est – La «Solution finale».