Show Less
Restricted access

Pensée politique et création littéraire chez Heinrich von Kleist: «La bataille d’Hermann»

Series:

Camille Jenn-Gastal

Cette étude analyse l’avant-dernier drame de Kleist dans ses aspects tant politiques que littéraires, voulant montrer que le message patriotique est tempéré, voire subverti, par l’injection d’éléments dramatiques spécifiquement kleistiens. En tant que patriote, par l’écriture de La bataille d’Hermann, Kleist participe aux préoccupations de son temps et fait œuvre de propagandiste. Il espère par là gagner un statut et une reconnaissance sociale qu’il n’a pu jusqu’alors acquérir par sa seule création littéraire. L’œuvre déborde toutefois le champ de la propagande patriotique et met au jour les excès et les dangers inhérents au combat patriotique: son auteur dote les personnages de traits tragiques, utilise les ressorts du comique, enfin montre les multiples et redoutables utilisations et la force du langage dramatique, rétablissant ainsi un lien avec l’ensemble de la production littéraire kleistienne et privant La bataille d’Hermann de son étiquette réductrice de pièce à thèse. L’intrication dans la pièce d’un contenu idéologique et de son traitement dramatique produit un théâtre paradoxal et critique, de choc et de confrontation, interrogateur et subversif. L’œuvre échappe à sa détermination première.
Contenu: Patriotisme – Idéologie – Propagande – Langage dramatique – Théâtre politique – Héroïsme – Création littéraire.