Show Less
Restricted access

La langue libérée

Etudes de socio-lexicologie

Series:

Anne-Marie Laurian

Les études présentées ici traitent des transformations lexicales résultant de situations politiques et sociales où des régimes autoritaires prennent fin ou, au contraire, des pouvoirs forts sont instaurés. De telles circonstances génèrent spontanément de brusques changements lexicaux.
Les quinze contributions de ce volume, offertes par dix-huit linguistes d’une dizaine de pays différents, expliquent des phénomènes langagiers en relation directe avec l’actualité sociale, politique, économique, scientifique de chaque contrée. Les auteurs analysent le langage quotidien, le discours de presse, les textes officiels.
Cet ouvrage nourrit une réflexion linguistique de type socio-culturel qui met en contraste diverses langues et décrit des faits en les corrélant avec des événements extra-linguistiques.
Contenu: Cybèle Berk-Bozdemir/Michel Bozdemir: Parole libérée, parole muselée. Un essai d’intérpretation du discours militaire turc (1960-1971-1980) – Alain Désoulières: Le projet linguistique libéral et colonial de Fallon (1858-1883) – Zhitang Drocourt: Néologismes comme moyen de se démarquer – Atibakwa B. Edema: La disputatio dans le vocabulaire politique du Congo Kinshasa – Ludmila Kastler: Les mots perdus et les sens retrouvés: à propos de récents changements lexicaux et discursifs en russe – Regina Kvašytė/Jonas Žilinskas: Les reflets de l’évolution sociale dans des dictionnaires de la langue lettonne – Antoine Lipou: Les lexiques d’identité collective au Congo-Brazzaville de l’ère démocratique – Patrick Maurus/Ch’oe Yun: Corée: le retour des slogans – Annie Montaut: Comment une langue «libérée» et libératrice en vient à agir comme langue d’oppression: le cas du hindi – Amparo Olivares Pardo: «Comment ça va Dolly?». Les avatars du discours de vulgarisation scientifique – Eui-Jeong Song: Le discours officiel se libérerait-il en Corée du Nord? – A. Emma Sopeña Balordi: Les graffiti postfranquistes: thèmes privilégiés – Szergej Tóth: Les sources des abréviatures du russe contemporain – Marie Vrinat-Nikolov: La langue bulgare du post-communisme: des chaînes de l’idéologie aux tentations de l’économie – Jonas Žilinskas/Giedrė Čepaitienė: Les changements dans l’emploi des appellatifs dans la presse lituanienne.