Show Less
Restricted access

Documents diplomatiques français

1921 – Tome I (16 janvier – 30 juin)

Series:

Ce volume apporte 516 pièces qui documentent ce que fut la politique étrangère de la France du 16 janvier au 30 juin 1921, c’est-à-dire pendant les six premiers mois du gouvernement présidé par le ministre des Affaires étrangères, Aristide Briand. Le président Millerand l’avait appelé pour contraindre l’Allemagne à exécuter le traité de Versailles dans les domaines du désarmement et des réparations, dont le chiffre total restait encore à fixer. Briand pensa d’abord y parvenir avec l’aide de la Grande-Bretagne gouvernée par Lloyd George. Le 5 mai, les Alliés, réunis à Londres, exigèrent de l’Allemagne l’acceptation du chiffre de 132 milliards de marks-or que venait de fixer la commission des réparations, sous menace de l’occupation interalliée immédiate du bassin de la Ruhr. L’Allemagne céda et promit de s’exécuter.
À l’Est de l’Europe, la paix parut se consolider. Le 19 février avait été conclu un accord politique franco-polonais demandé par les Polonais. En Russie, la défaite de Wrangel permettait à Moscou d’affermir son pouvoir. Mais le plébiscite de Haute-Silésie, le 22 mars, ouvrit une crise sérieuse entre Allemands et Polonais, que la France s’efforça de maîtriser.
La liquidation de l’empire ottoman troubla l’amitié franco-britannique que Briand espérait avoir restaurée. En juin 1921, une nouvelle phase des relations internationales paraissait s’ouvrir.