Show Less
Restricted access

Les Forgerons de la Paix en Terre Promise

1917-2017

Georges Assima

Un cycle de guerres et de cessez-le-feu a parcouru tout un siècle le Moyen-Orient, de mains tendues suivies de pas en arrière de la Première Guerre mondiale à nos jours autour du sort final de la Terre trois fois Sainte. Et ce tableau s’est noirci pour longtemps et sous des traits encore plus sombres avec l’irruption de Daesh pour des populations victimes toujours plus nombreuses. A moins que de toujours imprévisibles, mais magnanimes, nouveaux Forgerons de la paix ne prennent la relève de Folke Bernadotte, Abdallah de Jordanie, Anouar el-Sadate, Yitzhak Rabin, notamment, pour remettre, encore et toujours, l’ouvrage sur le métier. Au prix du sacrifice suprême dans l’exercice de cet intrépide mais noble sacerdoce d’une réconciliation, en fait comme en droit, entre les populations de ce qu’ont été le Royaume d’Israël puis la Palestine.

Prodrome Vu de Taksim – Prologue – Première chance de paix avec Moshe Sharett après la création de l’Etat d’Israël par l’ONU et les Armistices de Rhodes (1917-1949) – La guerre du Canal de Suez de 1956 redistribue les cartes entre de nouveaux protagonistes mais noie les vains espoirs de règlement (1950-1957) – La victoire de l’Egypte dans la crise de Suez fait souffler le chamsin enchanteur du nassérisme sur le Proche-Orient et la question palestinienne (1957-1970) – Anouar el-Sadate triomphe de Tsahal mais sera exécuté par ses frères musulmans pour relations incestueuses avec Israël et avec la paix (1970-1981) – Recherche désespérée à Beyrouth, Paris et Madrid d’un règlement global par Yasser Arafat et Yitzhak Rabin face à des débordements géopolitiques incontrôlables (1982-1992) – L’assassinat d’Yitzhak Rabin après Oslo puis la seconde Intifada contre Ariel Sharon bloquent le processus de paix et élargissent le champ de bataille (1993-2002) – L’homicide de Yasser Arafat noie d’ultimes perspectives de paix ouvertes par l’Initiative de Genève à l’entame d’une ère de chaos (2002-2005) – Mahmoud Abbas prend la tête de l’Autorité Palestinienne dans la continuité du processus d’Oslo face au Hamas et au Hezbollah dans un Moyen-Orient éclaté (2005-2017) – Entre épilogue et épitaphe – Lectures – Annexes – Notes