Show Less
Restricted access

Le Style de «Poisson d’amour» de Didier van Cauwelaert

Series:

Sylvain Rheault

Décrire le style de Poisson d’amour, de Didier van Cauwelaert, c’est s’engager à démêler des réseaux de sens complexes dans des structures innocentes en apparence seulement.
L’étude, qui exploite les ressources de la rhétorique moderne, se divise en deux axes: le langage et le récit. Le langage offre toute une panoplie d’effets: effets sonores, visuels (gestes et images) mais aussi des effets de double sens, d’oralité, de réel, sans oublier les effets comiques. Toutes ces stratégies d’écriture mettent en place un univers subtilement transformé où des choses surprenantes semblent se produire «naturellement». Quant au récit, l’adjectif «ordinaire» ne convient absolument pas pour en décrire la dynamique. Tout en cycles et bifurcations, le déplacement joue un rôle essentiel dans l’idylle entre Philippe et Béatrice et le retour à l’enfance (par les lieux ou les souvenirs) apparaît comme un passage obligé avant d’aboutir, enfin, à la transfusion de personnalité, le degré ultime d’intimité qui peut s’établir entre deux êtres.
Contenu: A la recherche du style de Poisson d’amour – Le choix des moyens d’expression – Les jeux de langage – Les effets d’oralité – Les effets de réel – Les univers transformés – Les interactions – Le déplacement – La relation amoureuse – Passer par l’enfance – La transfusion de personnalité.