Show Less
Restricted access

Michael Georg Conrad à Paris (1878-1882)

«Années d’apprentissage» d’un intellectuel critique

Series:

Michel Durand

Michael Georg Conrad (1846-1927), en qui les historiens de la littérature voient l’un des propagateurs les plus actifs de la modernité munichoise à travers la fondation de la revue Die Gesellschaft, vécut de 1878 à 1882 dans la capitale française avant son installation définitive en Bavière. Il subvenait à ses besoins en travaillant comme maître de langue et comme correspondant de plusieurs journaux allemands. Outre un recueil de nouvelles, les quatre années de son séjour parisien, qu’il présente expressément comme le terme de ses «années de voyage et d’apprentissage», sont à l’origine d’une série d’œuvres journalistiques, rédigées dans le but de donner à ses compatriotes un aperçu de la vie culturelle, politique et sociale des débuts de la III e République. Cet ouvrage tente de recenser ces contributions, à la fois pour restituer une vision «étrangère» de la capitale française, de son art et de sa littérature à un moment clé de son histoire, et pour rendre compte des partis pris intellectuels du plus connu des propagandistes de Zola en Allemagne.
Contenu: Introduction – Conrad face au naturalisme français – Conrad et la vie littéraire française – Conrad et l’expérience du théâtre en France – Conrad critique d’art – Conrad et la politique des débuts de la Troisième République – Un aperçu de la société parisienne au début de la Troisième République – Conclusion.