Show Less
Restricted access

Narrating the Self in Early Modern Europe- L’écriture de soi dans l’Europe moderne

Series:

Bruno Tribout and Ruth Whelan

What does it mean to narrate the self? Is there a ‘self’ to be narrated? What form should such narratives or writings take? The authors of the sixteen essays collected in this volume use a variety of approaches to study a broad range of what are now called ‘ego-documents’ from the Renaissance to the beginning of the nineteenth century. From them it emerges that ‘the self’ is not an acknowledged fact, but rather a historical process, which is neither linear nor stable.
Que peut bien signifier l’écriture de soi à l’époque moderne ? Y a-t-il même un « moi » à décrire et raconter ? Quelles formes peuvent prendre de tels récits ? Les seize contributions rassemblées dans ce volume cherchent à répondre à ces questions en interrogeant, suivant diverses approches, une grande variété de textes de la Renaissance à la Révolution, relevant de ce que l’historiographie tend à nommer des « ego-documents ». A travers l’étude de ces textes, il apparaît que le « moi », loin d’être un donné universel, est le fruit d’un processus historique qui n’est ni linéaire ni stable.
Contents/Contenu : Bruno Tribout/Ruth Whelan: Introduction. Seeing through a glass darkly – Katherine M. MacDonald: Diplomacy and biography in the wars of religion: Charles Paschal’s life of Guy du Faur de Pibrac (1584) – Marie-Clarté Lagrée : Les avatars du discours sur soi : l’exemple de François Le Poulchre (ca.1546-1597) – Bruno Forand : La figure de l’historien au travail : les fonctions paradigmatiques du moi dans l’historiographie renaissante – Matthieu Lemoine : Un mémorialiste face à l’événement : le maréchal de Bassompierre et la journée des Dupes – Carol Baxter: Writing the self and community identity: the personal records of Port-Royal nuns – Bruno Tribout : Mémoires et imagination : sur les fonctions d’une ‘reine du monde’ chez Retz – Carolyn Lougee Chappell: Paper memories and identity papers: why Huguenot refugees wrote memoirs – Ruth Whelan: From the other side of silence: Huguenot life-writing, a dialogic art of narrating the self – Séverine Genieys-Kirk: Narrating the self in Mme de Murat’s Mémoires de Madame la Comtesse de M*** avant sa retraite. Servant de réponse aux Mémoires de Mr. Evremond (1697) – Nicholas Hammond: Remembering Port-Royal: memoir-writing in the eighteenth century – Frédéric Charbonneau : L’être à l’écart : situation du sujet dans les Mémoires de Saint-Simon – Síofra Pierse: Voltaire and the reconstruction of the self in the Mémoires and later correspondence – Darach Sanfey : La ‘petite histoire’ de Jean-Jacques Rousseau – Richard A. Francis: Self-description in Beaumarchais and the disintegration of personality – Anne Régent : Du Dieu de Pascal au Dieu de Jean-Jacques, itinéraire d’une âme féminine à la veille de la Révolution : Madame Roland par elle-même, dans ses Mémoires et dans ses Lettres – Jacqueline Hill: Making sense of mixed descent: English and Irish genealogy in the memoirs (1815) of an Irish loyalist, Ambrose Hardinge Giffard (1771-1827).