Show Less
Restricted access

Poétiques de la parodie et du pastiche de 1850 à nos jours

Series:

Catherine Dousteyssier-Khoze and Floriane Place-Verghnes

La parodie (souvent indissociable du terme « pastiche ») est une notion passe-partout qui recouvre des pratiques fort diverses et a donné lieu à de multiples définitions à travers les âges, d’Aristote aux théories modernes dérivées de l’intertextualité en passant par Bakhtine et Genette. Dans la seconde moitié du XIX e siècle, la parodie connaît un véritable âge d’or même si elle reste souvent considérée comme parasitique. C’est la fin de siècle qui va peu à peu lui donner ses lettres de noblesse en lui permettant de venir coïncider avec les pratiques de la modernité. Aux XX e et XXI e siècles, parodie et pastiche se font toujours plus glissants et semblent renvoyer à l’essence même de l’art (post)moderne.
Cet ouvrage propose de fournir un état présent des théories de la parodie et du pastiche, et d’étudier quelques-unes des multiples pratiques parodiques qui ponctuent la littérature et la culture françaises. Une approche interdisciplinaire est ainsi privilégiée : en abattant les cloisons qui consignent trop souvent les études de la parodie / du pastiche au seul domaine littéraire, les notions seront déclinées, non seulement sur le mode littéraire et théâtral, mais encore dans leurs rapports avec l’image fixe, la presse et le théâtre de marionnettes.
Contenu : Catherine Dousteyssier-Khoze/Floriane Place-Verghnes : Avant-propos – Daniel Sangsue : Seuils de la parodie – Jacques-Philippe Saint-Gérand : Parodie et pastiche dans quelques dictionnaires français (1680-1890) ou destins dictionnairiques de la lexicographie ? – Pascale Hellégouarc’h : Pastiche, parodie : critique en action ou subversion critique ? – Catherine Dousteyssier-Khoze : De la parodicité : l’exemple naturaliste – Daniel Compère : Parodie et autoparodie dans l’œuvre de Jules Verne – Peter Cogman : L’Œuvre érotique de Pierre Louÿs comme exercice de style – Floriane Place-Verghnes : Flaubert / Maupassant : Correspondances rabelaisiennes – Michèle Hannoosh : Baudelaire et la parodie – David Evans : Théodore de Banville entre parodie et autoparodie : des Odes funambulesques aux Exilés – Aurélie Loiseleur : Paul Verlaine à la manière de Paul Verlaine – Gilles Bonnet : La parodie transesthétique comme fiction critique : Huysmans et L’Art moderne – Stéphane Lojkine : Parodie et pastiche de Poe et de Conan Doyle dans Le Mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux – Nathalie Aubert : Le pastiche des Goncourt dans Le Temps retrouvé – Hélène Beauchamp: Ubu Roi, ou Macbeth-Guignol : un retournement fondateur de la parodie dramatique moderne – Isabelle Barbéris: Copi : le travestissement entre parodie et vanité – Carole Aurouet : La Bible détournée par Jacques Prévert : jeu parodique textuel et iconographique – Christiane Pintado : Les Contes de Perrault à l’épreuve de la parodie dans la littérature de jeunesse contemporaine – Paul Aron : Formes et fonctions du parostiche dans la presse française du XIXe siècle – Jean-François Jeandillou : Parodies de presse, pastiches de genre – Violaine Houdart-Mérot : Le pastiche de genre, entre feinte et réflexivité – Carole Bisenius-Penin : La contrainte de l’hétéroparodie dans la poétique oulipienne et post-oulipienne – Simon Kemp : « Parler une langue morte » : Fredric Jameson et le pastiche postmoderne – Armine Kotin Mortimer : Sade Contre l’Être Suprême de Philippe Sollers : une parodie critique.