Show Less

«Noio volevàn savuàr»

Studi in onore di Edgar Radtke del sessantesimo compleanno- Festschrift für Edgar Radtke zu seinem 60. Geburtstag

Series:

Silvia Natale, Daniela Pietrini, Nelson Puccio and Till Stellino

La miscellanea in occasione del sessantesimo compleanno di Edgar Radtke contiene una serie di articoli scientifici redatti dai suoi colleghi, amici e allievi. Gli articoli riguardano diverse aree della linguistica e trattano l’italiano e il francese contemporaneo, il substandard, il linguaggio giovanile come anche aspetti del lessico e delle lingue settoriali. Al centro dell’interesse anche i cambiamenti linguistici e sociali, la storia e la riflessione linguistica, la geolinguistica e l’etnolinguistica e questioni centrali nell’ambito linguistico e culturale della Campania.
Die Festschrift anlässlich des 60. Geburtstags von Edgar Radtke enthält eine Reihe von wissenschaftlichen Aufsätzen von Kollegen, Freunden und Schülern aus verschiedenen Bereichen der Sprachwissenschaft. Die Beiträge umfassen diverse Thematiken: Behandelt werden unterschiedliche Gebiete des Italienischen und Französischen der Gegenwart, des Substandards und der Jugendsprache sowie Fragen aus Lexik und Fachsprachen. Sprach- und Gesellschaftswandel, Sprachgeschichte und Sprachreflexion, Geo- und Ethnolinguistik sowie Fragestellungen zum kampanischen Sprach- und Kulturraum werden ebenfalls diskutiert.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Les marqueurs d’interaction. Ellen Rötterink

Extract

Les marqueurs d’interaction1 Ellen Rötterink 1. Introduction Tiens alors dis donc euh tu vois de toute façon…. Les « petits mots » (Traverso 1999) que nous proposons d’analyser ici appartiennent à la langue parlée. Ils sont énoncés dans des situations d’interaction verbale, c’est-à-dire dans des con- versations à plusieurs participants.2 Difficile de s’imaginer des échanges ver- baux sans ces petits éléments qui semblent être des constituants essentiels de toute conversation. Mais malgré leur caractère indispensable, leur emploi continue à intriguer les linguistes qui essayent de les cerner. La multitude de travaux qui y sont con- sacrés et le nombre d’appellations désignant l’objet témoignent des difficultés qu’ils soulèvent.3 Celles-ci résultent grosso modo de deux problèmes généraux : le problème de la reconnaissance et le problème de l’interprétation. Le premier s’explique par le fait que leur forme correspond à celle du mot d’origine grammaticalisée. Cette polyfonctionnalité rend impossible toute ana- lyse quantitative de grands corpus puisque les outils informatiques dont nous disposons ne permettent pas d’extraire les marqueurs de façon automatique (Chanet 2004). Du problème de la reconnaissance découle celui de l’inter- prétation. Puisque les mots ne sont pas identifiables par leur forme, c’est grâce au travail d’interprétation qu’on les reconnaît. Néanmoins, le grand nombre de petits mots utilisés au cours de toute inte- raction verbale suggère que leur fonction est loin d’être homogène et par cons...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.