Show Less
Restricted access

Inde des mille et une pages

Petite somme et bibliographie

Ewa Tartakowsky and Viviane Tourtet

L’Inde illumine et hante l’imaginaire occidental. Exotique et merveilleuse, diverse à l’infini, multiple par excellence, elle cristallise à profusion l’altérité, dans toutes ses dimensions : images et représentations, croyances et cultes, savoirs ésotériques du corps, santé et sexualité, langues et castes… Aucune surprise donc à ce que les travaux scientifiques, le récit de voyage, la production littéraire se soient de longue date emparés du sujet et aient confié au monde éditorial la traduction livresque de ces mille et une « merveilles ».

Ce volume collectif présente cet état des lieux de l’édition française sur l’Inde. De nombreuses références bibliographiques réunies concernent les ouvrages en français, publiés en France depuis 1947 jusqu’à 2017, présentés par thèmes : société, histoire, religions, philosophies, littérature ancienne, moderne et contemporaine, arts sous toutes leurs formes, économie, environnement, médecines traditionnelles. Dix-sept universitaires, chercheurs et spécialistes – indiens ou français – éclairent d’une introduction chacune des thématiques retenues.

Cet ouvrage s’adresse donc à un vaste public : chercheurs, étudiants, futurs ou anciens voyageurs de ce subcontinent ou simplement amoureux des lettres. Une première édition qui ne manquera pas d'être complétée dans les années à venir.

Show Summary Details
Restricted access

Littératures de l’Inde et de la diaspora (Annie Montaut / Tirthankar Chanda)

Extract

| 127 →

Littératures de l’Inde et de la diaspora

Annie MONTAUT et Tirthankar CHANDA

La période ancienne

La langue sanskrite, littéralement la « parfaite », a longtemps exercé en Inde un rôle unificateur de grande langue culturelle, qui a produit une brillante littérature entre bien avant notre ère et le XIIe siècle après J.-C.

Archives de la civilisation hindoue (entre 1500 et 500 avant J.-C.), les Veda composées en sanskrit archaïque se répartissent en quatre recueils d’hymnes adressés aux divinités : Ṛg Veda ou « veda des strophes », Sāma Veda ou « veda des mélodies », Yajur Veda ou « veda des formules » et Atharva Veda, recueil de formules à usage curatif. À chacun de ces recueils se sont ajoutés des textes d’explications du rituel et de discussions théologico-philosophiques : les Brāhmaṇa, et les plus anciennes des Upaniṣad ou équivalences ésotériques, les Aranyaka ou textes de la forêt. Les hindous croient que ces textes ne sont pas d’inspiration humaine mais ont été révélés oralement aux grands ṛṣi ou « voyants » et l’ensemble de ce corpus constitue donc ce qu’on appelle la śruti ou révélation.

Le second grand corpus, les Purāṇa (littéralement « antiquités »), est réputé non révélé et fondé sur la mémoire ancestrale ou smṛti. Ces dix-huit textes constituent une sorte d’encyclopédie des savoirs mythologiques, philosophiques,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.