Show Less
Restricted access

Les métamorphoses des infrastructures, entre béton et numérique

Edited By Konstantinos Chatzis, Gilles Jeannot, Valérie November and Pascal Ughetto

Les infrastructures sont partout. Comme leur nom l’indique, elles supportent nos vies quotidiennes, ce sont des ponts, des aéroports, des réseaux d’eau ou d’électricité, mais aussi des câbles sous-marins et des fermes de serveurs informatiques. Alors que l’on constate, en général, un clivage prononcé entre les chercheurs qui s’intéressent aux nouvelles infrastructures (autour du numérique) et les « fidèles » des infrastructures liées de prime abord à la première et la seconde révolution industrielle, les auteurs de cet ouvrage s’inscrivent indistinctement dans les deux groupes. Certains d’entre eux s’essaient même à explorer ce qu’il advient des infrastructures classiques à l’ère du numérique. Ce rapprochement permet d’approfondir ce qu’il y a de commun dans des infrastructures variées et de discuter de la pertinence de l’extension de la notion à d’autres domaines. Il permet également de souligner certaines évolutions partagées en particulier autour de l’affirmation de l’individu et de l’émergence d’une dimension politique jusque-là souvent enterrée, comme le sont bien des réseaux d’infrastructures.

Show Summary Details
Restricted access

Les architectures événementielles, des infrastructures de la ville ? (Sarra Kasri)

Extract

← 94 | 95 →

Les architectures événementielles, des infrastructures de la ville ?

Sarra KASRI

La complexité de cerner et comprendre la ville est due aux diverses strates qui la forment. En effet, considérée comme territoire urbain saisissable de par ses logiques fonctionnelles, ses aspects morphologiques et ses représentations sociales, la ville peut être lue à travers ses dynamiques spatio-temporelles.

En s’attardant sur cette logique complexe de strates, depuis la révolution industrielle qui a propulsé l’expansion des diverses dessertes (électrique, d’assainissement, transports, télécommunication…), la lecture des territoires urbains peut se saisir suivant deux logiques : une première lecture en réseaux qui dépasse les morphologies tentaculaires propres aux infrastructures pour atteindre des logiques de connectivités qui les sous-tendent, comme l’explique Antoine Picon : « Pour parler de réseau, il faut de l’infrastructure physique, mais aussi des savoirs et des savoir-faire, des cultures professionnelles, en un mot des entités nettement moins matérielles, puisqu’elles résident pour partie dans la tête de ceux qui la possèdent et dans les relations qu’ils nouent entre eux » (Picon, 2014, p. 14).

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.