Show Less
Restricted access

Le pouvoir des gouvernés

Ethnographies de savoir-faire politiques sur quatre continents

Series:

Edited By Alain Cottereau, Stéphane Baciocchi and Marie-Paule Hille

Ce recueil d’ethnographies est né d’un partage d’expériences de terrain. Il rapproche les milieux sociaux les plus divers, des confins du Tibet à plusieurs pays d’Amérique latine (Argentine, Mexique, Cuba), de la Chine aux banlieues de Paris, en passant par la Grande-Bretagne et l’Espagne. L’ambition a été de repenser ensemble les manières d’observer, de décrire et de rendre intelligibles les observations en immersion. Durant huit années de séminaire et d’atelier nous avons travaillé en commun les notes de terrain et leur restitution écrite. Le Pouvoir des Gouvernés présente le résultat de cette expérimentation. Les textes répondent à une exigence radicale de compréhension interne aux milieux des enquêtés, suivant leurs perspectives et leurs expressions locales. L’idée même de journal de terrain a été reprise et repensée en conséquence.

Progressivement, la question du pouvoir des gouvernés a émergé. Quels que soient les régimes politiques, démocratiques ou dictatoriaux, se sont dessinées, au fil des descriptions, des manières de faire valoir des exigences de justice à travers le monde. Des barrières de signification séparent les gouvernants des gouvernés. Les manières de les franchir, ici minutieusement décrites, révèlent l’exercice, malgré tout, du pouvoir des gouvernés.

Auteurs-enquêteurs : Nasiha Aboubeker, Stéphane Baciocchi, Kamel Boukir, Alain Cottereau, Xénia de Heering, Marie-Paule Hille, Erwan Le Méner, Ariane Mak, Margalida Mulet Pascual, Irene Ramos Gil, Pia Valeria Rius, Eduard Rodriguez Martin, et un auteur, membre d’un jury d’assises, tenu à l’anonymat.

Show Summary Details
Restricted access

Retrouver un passé banni. Évocation de l’année 1958 selon un best-seller tibétain et ses lecteurs (Xénia de Heering)

Extract

Retrouver un passé banni

Évocation de l’année 1958 selon un best-seller tibétain et ses lecteurs

Xénia de Heering

École des Hautes Études en Sciences Sociales (Ehess),Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco)

En 2007 paraissait en Chine un ouvrage insolite, intitulé Joies et peines de l’enfant Naktsang (Nags tshang zhi lu’i skyid sdug)1. L’auteur, Naktsang Nülo, avec le regard du jeune garçon qu’il était, y raconte en détail l’histoire des années 1950 telles qu’il les a vécues, dans un récit dépouillé de toute appréciation rétrospective. Celui-ci comptait parmi les toutes premières publications à évoquer cette période dans la région de l’Amdo (nord-est du Plateau tibétain), hors cadres officiels. Le livre connut un succès de lecture inattendu et exceptionnel. Publié à Xining, capitale de la province chinoise du Qinghai, et initialement tiré à 3 000 exemplaires, Joies et peines de l’enfant Naktsang est très vite devenu un best-seller du marché littéraire tibétophone régional. En comptant les nombreuses contrefaçons, son tirage cumulé dépasserait les 50 000 exemplaires, soit un volume dix à vingt-cinq fois supérieur aux tirages moyens de livres de littérature ou d’histoire contemporaine en tibétain publiés dans les années 2000 en République populaire de Chine (RPC)2.←81 | 82→

Nous avons fait de la production et surtout de la réception de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.