Show Less
Restricted access

Pour une histoire connectée et transnationale des épurations en Europe après 1945

Series:

Edited By Marc Bergère, Jonas Campion, Emmanuel Droit, Dominik Rigoll and Marie-Bénédicte Vincent

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe libérée est traversée par une même soif de justice à l’égard des anciens ennemis et de leurs collaborateurs. Ce livre interroge ce « moment 1945 » comme une expérience, sinon totalement commune, du moins largement partagée par delà la coupure Est-Ouest du continent qui s’installe rapidement. Dans une perspective d’histoire comparée, son objectif premier est de faire dialoguer des historiographies nationales des « épurations » déjà riches mais qui s’ignorent le plus souvent. Au-delà, le pari de cet ouvrage collectif réside dans sa capacité à proposer de manière originale les bases d’une histoire connectée et transnationale des épurations européennes. Pour ce faire, les auteurs portent une attention particulière aux phénomènes de circulation et de transferts en matière de normes, de pratiques, voire d’acteurs des épurations, puis des « dés-épurations ». De même, ils accordent une place privilégiée aux populations « déplacées » dans ce contexte, en considérant les expulsés, exilés et réfugiés comme un autre phénomène marquant de l’histoire chaotique de l’Europe post-1945 qu’il convient de relier à l’histoire des épurations.

Show Summary Details
Restricted access

Présentation des auteurs

Extract



Koen AERTS est chercheur postdoctoral à l’Université de Gand. Il a publié plusieurs contributions sur la collaboration et la répression en Belgique. Sa recherche doctorale concernait la réintégration judiciaire des collaborateurs dans l’État belge après la Seconde Guerre mondiale (Academia Press, 2014). Avec Maarten Van Ginderachter et Antoon Vrints, il a été rédacteur d’une histoire contre-factuelle de la Belgique (Lannoo, 2014) et récemment il a coordonné la publication de Was opa een nazi ? / Papy était-il un nazi ? (Lannoo-Racine, 2017). Il est à l’initiative du site de référence sur la Seconde Guerre mondiale en Belgique réalisé par les Archives d’État (www.belgiumwwii.be) et il a été à l’initiative d’une série documentaire sur les enfants de la collaboration (VRT, 2017).

Vincent ARTUSO est historien. Ses recherches portent sur l’histoire contemporaine du Luxembourg, la Seconde Guerre mondiale et les persécutions antisémites nazies. Il est actuellement collaborateur scientifique sur projet à l’Université du Luxembourg. Son rapport sur La « Question juive » au Luxembourg (1933-1941) a amené le gouvernement luxembourgeois à présenter des excuses officielles à la communauté juive en juin 2015.

Marc BERGÈRE, professeur en histoire contemporaine à l’université Rennes 2 (Tempora EA 7468) est spécialiste de l’histoire de l’épuration en France, sujet auquel il a consacré plusieurs ouvrages dont L’épuration en France (coll. « Que sais-je ? », 2018). Ses travaux ouvrent désormais vers une histoire internationale de l’épuration française et une histoire transnationale des épurations...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.