Show Less
Restricted access

Jeux d'écriture(s) et de réécriture(s) du cycle des Harry Potter de J. K. Rowling

Series:

Marie-France Burgain

Vingt ans après la sortie du premier tome, l’univers des Harry Potter est toujours présent en librairie, au cinéma et sur Internet mais également, depuis l’été 2017, sur une scène de théâtre londonienne. Cet ouvrage analyse les processus d’écriture et de réécriture à l’oeuvre à l’intérieur et autour de cet univers de fiction. En effet, les choix stylistiques et littéraires de l’auteure encouragent une lecture à la fois captive et distanciée qui peut expliquer, en grande partie, la projection des lecteurs dans ce monde et leur envie de le retrouver et de le prolonger à travers de multiples médias.

Ce livre porte premièrement sur les formes d’écrit présentes dans l’oeuvre et les jeux mis en place autour de l’écrit dans les intrigues, ceux-ci étant classés selon les genres littéraires dans lesquels s’inscrit le texte de Rowling.

Il aborde ensuite la question des jeux proposés par la romancière à ses lecteurs, développe une analyse de son écriture, qualifiée de ludique, visuelle, réflexive et manipulatrice, et explique en quoi cette oeuvre transgénérationnelle propose plusieurs niveaux de lecture. En s’appuyant sur les théories de la réception, cette étude s’intéresse particulièrement aux façons de solliciter la mémoire, l’esprit de déduction et la culture des lecteurs.

Enfin, ce livre traite des réécritures des romans de J.-K. Rowling dans les médias ou sous forme de traductions, de parodies ou de copies publiées. Il présente également les pratiques transfictionnelles et transmédiatiques qu’a inspirées et inspire toujours l’heptalogie. Ces dernières se déclinent en livres, films, jeux vidéo, fanfictions ou encore en productions théâtrales mais proposent aussi d’autres formes de réappropriation de l’oeuvre dont le tatouage féérique est un exemple significatif.

C’est en analysant de plus près tous ces phénomènes que cet ouvrage permet de mieux comprendre en quoi Harry Potter est un phénomène culturel sans équivalent.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Harry Potter n’a pas fini de faire parler de lui ; mais de qui/quoi s’agit-il exactement ? Le nom du personnage, alter ego du lecteur, compagnon de lecture et de jeu, a acquis une autre dimension : il représente un univers de fiction à lui tout seul, débordant largement du cadre des romans relatant les aventures du jeune sorcier. De texte littéraire, il est devenu création à la croisée des arts et des médias, d’œuvre de littérature de jeunesse, production de culture jeunesse. Comment et pourquoi ce monde fictionnel s’est-il développé, attirant tant de lecteurs/spectateurs/joueurs de la planète entière ?

Cette œuvre, chaudron où se fondent de multiples traditions littéraires1, hommage à tant d’autres textes, a su donner ou redonner le goût de lire ; elle a touché les plus jeunes, en relation directe avec les personnages et l’univers présenté, et les adultes, ayant retrouvé leur capacité d’émerveillement. La place privilégiée accordée à l’écrit sous des formes variées dans ces « romans d’aventures féériques2 » retraçant le parcours initiatique du héros, est-elle une des raisons de ce nouvel engouement pour les activités de lecture/écriture ?

J. K. Rowling a proposé à ses lecteurs des livres jouant sur la gamme des émotions et surtout sollicitant leur mémoire, leur sens de l’observation, leur curiosité et leur culture, par une écriture ludique et manipulatrice. Comme tant d’objets et personnages dans ses livres, elle a...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.