Show Less
Restricted access

Femmes et négoce dans les ports européens

Fin du Moyen Âge - XIXe siècle

Series:

Edited By Bernard Michon and Nicole Dufournaud

Fort des acquis de l’historiographie sur le négoce des ports européens de la fin de l’époque médiévale au début de la période contemporaine, l’ambition de ce livre est de faire dialoguer l’histoire portuaire et maritime avec l’histoire des femmes et du genre. La période étudiée permet d’interroger l’ouverture des horizons commerciaux des Européens et l’essor du trafic colonial en rapport avec le rôle des femmes dans les places portuaires. Si, en France, le terme de « négoce » est utilisé dans les sources pratiquement dès le début de l’époque moderne, le mot « négociant » apparaît à la fin du xviie siècle pour désigner la frange supérieure des marchands. Il s’agit par conséquent de mettre en lumière l’accès de certaines femmes au titre de « négociante ».

L’ouvrage regroupe douze textes, portant sur des périodes et des espaces géographiques différents, répartis en deux grands axes. Le premier cherche à mettre en évidence la diversité du travail féminin dans les milieux portuaires européens sur la longue durée, de la marchande à la négociante. Le second s’intéresse aux structures commerciales (sociétés et maisons de commerce) et aux rôles des femmes dans les entreprises familiales, au regard du modèle économique des sociétés préindustrielles.

La finalité de ce livre est de montrer des femmes en capacité d’agir à partir de l’exemple des milieux portuaires, en faisant émerger des figures oubliées de « femmes fortes » qui participent à l’économie française et européenne de la fin du Moyen Âge au xixe siècle.

Show Summary Details
Restricted access

Les femmes et l’expansion maritime portugaise. Femmes entrepreneuses au Portugal et outre-mer au xvie siècle (Amélia Polónia)

Extract

← 44 | 45 →

Les femmes et l’expansion maritime portugaise. Femmes entrepreneuses au Portugal et outre-mer au XVIe siècle

Amélia POLÓNIA

Professeure au département d’histoire Centre de recherches pluridisciplinaires sur la culture ibérique et sa mémoire (CITCEM) Université de Porto

Cette contribution vise à évaluer les rôles des femmes dans le processus d’expansion maritime du Portugal au XVIe siècle. Traditionnellement, le phénomène expansionniste est lu au masculin ; pourtant, il semble nécessaire d’étudier comment la présence féminine s’articule dans ce processus1.

D’après Goldberg, à l’époque moderne, la diminution de la valeur du travail féminin dans l’économie urbaine européenne est liée à l’augmentation de l’activité masculine, le nombre d’hommes actifs ← 45 | 46 → dépassant celui des femmes dans les centres urbains2. Cette thèse est toutefois à nuancer quand il s’agit des sociétés littorales. Les conditions particulières créées par l’expansion portugaise outre-mer aux XVIe et XVIIe siècles ont des répercussions sur l’univers professionnel de la société portugaise : elles produisent de multiples transformations des rôles joués par les femmes dans le monde du travail, que ce soit dans les domaines familial, social et économique. À l’origine de ce phénomène se trouvent l’absence masculine et ses conséquences démographiques, particulièrement dans les sociétés maritimes.

Fort de cette affirmation, le propos cherchera à montrer comment la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.