Show Less
Restricted access

Sagesse et résistance dans les littératures francophones

Series:

Edited By Marc Quaghebeur

Après avoir abordé les modalités des relations entre Violence et Vérité dans les littératures francophones, ce volume s’attache à des formes littéraires de Résistance. Celles-ci entendent souvent dépasser les réponses purement violentes et manifester ainsi leur refus de l’assujettissement, par des Sagesses – répliques souvent plus subtiles à la barbarie et à la domination. Elles circonviennent beaucoup mieux l’adversaire, comme le « sujet supposé savoir » dont parlent les psychanalystes. Ce parcours se fait au travers de textes francophones venus de latitudes très diverses : du Vietnam au Liban, du Maghreb à l’Afrique centrale, de la Suisse et de la Belgique aux Amériques. Ce faisant, c’est à un florilège d’esthétiques diverses que se voit convié le lecteur. Ce livre touche en effet aussi bien au symbolisme qu’à la postmodernité, en passant par les grandes voix du Maghreb ou des Antilles dans le contexte du dernier demi-siècle. Le propos ne s’organise pas pour autant en fonction des aires géographiques. Il montre que les soi-disant opacités francophones, leurs poét(h)iques, leurs hybridations ou leurs chemins de traverse constituent toujours des réponses à des situations historiques. Elles sont, qui plus est, très révélatrices de la dynamique du système franco-francophone. Trente-cinq études, pour ce faire, et qui font saisir de près le fait que ces œuvres sont loin d’être périphériques.

Show Summary Details
Restricted access

Le Jambot de Constant Malva ou la résistance au modernisme (Ruggero Campagnoli)

Extract

← 446 | 447 →

Le Jambot de Constant Malva ou la résistance au modernisme

Ruggero CAMPAGNOLI

Université de Bologne (Italie)

L’impérialisme moderniste, c’est-à-dire l’apocalyptique victoire de l’idéologie moderniste, a forgé le mythe d’une impossibilité d’alternative, ou d’une alternative présentée comme démoniaque par rapport à la victoire du progrès, voulue et sanctifiée par l’Histoire. Il a ainsi dissimulé les traces des résistances antimodernistes, qui coulent certes dans la culture européenne mais comme un fleuve encore en grande partie caché. Si l’on suit les catégories imposées par les vainqueurs, on reconnaît difficilement les liens qui unissent des penseurs, des artistes et des écrivains engagés dans le refus du modernisme. Des génies comme Bernanos restent dès lors isolés. Il ne vient pas à l’esprit de les réunir à d’autres compagnons de route admirables comme Constant Malva.

Au-delà des catégories élémentaires qui l’ont placé à gauche ou à droite, la vérité de Malva réside justement dans sa profonde conscience antimoderniste, telle qu’elle s’exprime dans le petit roman Le Jambot (l’enfant). Par sa force, ce livre sort d’emblée de l’autre enfer dans lequel l’impérialisme moderniste place les œuvres incommodes : le régionalisme. Une région, le Borinage, est certes présente dans ce roman, mais « avec assez de mesure »1, comme l’annonce l’avant-propos. Cette œuvre ne sombre donc jamais dans les poncifs du régionalisme. De ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.