Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

Le nucléaire comme obstacle épistémologique du constructivisme (Antony Dabila)

Extract

Le nucléaire comme obstacle épistémologique du constructivisme

Antony Dabila

Dans les paroles sans nombre prononcées par les hommes – qu’elles soient raisonnables ou insensées, démonstratives ou poétiques – un sens a pris corps qui nous surplombe, conduit notre aveuglement, mais attend dans l’obscurité notre prise de conscience pour venir à jour et se mettre à parler1.

Centrée sur les perceptions, les normes et les valeurs des acteurs et la notion d’intersubjectivité, l’approche structuraliste a été inaugurée dans les années 1980 et 1990 par les travaux de Wendt2, Onuf3 et Kratochwil4. Adaptant dans le domaine des Relations internationales la philosophie dite «  idéaliste  », elle prend pour hypothèse fondamentale que toute perception est une médiation entre l’esprit et la chose pensée, qui reste inaccessible. Par conséquent, aucune représentation politique n’est donnée, mais vient prendre position dans un système de connaissance dans lequel elle s’insère et par lequel elle est modelée. L’objectivité à laquelle prétend accéder l’école réaliste classique ne peut donc être atteinte. Le danger, la menace, tout comme l’amitié et la proximité, sont des constructions sociales prenant appui sur des représentations déterminées par le milieu culturel (d’où le terme constructivisme). Il n’y a pas non plus de puissance ou de pouvoir en soi, mais toujours une représentation de ceux-ci, diversement justifiée et mise en pratique selon les systèmes de croyances politiques.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.