Show Less
Restricted access

Facetten der Mehrsprachigkeit / Reflets du plurilinguisme

Die Wahl der Sprachen: Luxemburg in Europa / Le choix des langues : le Luxembourg à l'heure européenne

Series:

Michael Langner and Vic Jovanovic

Worin besteht die europäische Mehrsprachigkeit? Was sind die Spezifika individueller Mehrsprachigkeit in Europa? Welche Beispiele für institutionelle Mehrsprachigkeit gibt es an europäischen Universitäten und Schulen? Und wie mehrsprachig ist das Sprachenlaboratorium Luxemburg? Wie sehen verschiedene Luxemburger Institutionen die Sprachensituation? Und wie schlägt sich Mehrsprachigkeit in literarischen Texten nieder? Mehrsprachigkeit und Interkulturalität bilden eine wesentliche Referenz der Erziehungslandschaft in Luxemburg und durchwirken alle Fachbereiche. Die Beiträge dieses Sammelbandes stellen grundlegende und zum Teil konkurrierende Aspekte dieser Entwicklung vor, die sich europäisch verstehen.

Le sujet de la publication évoque les divers aspects du plurilinguisme que ce recueil rassemble en mettant l’Europe et le Luxembourg au centre de ses réflexions. Quelles sont les réalités et les spécificités d’un plurilinguisme individuel européen ? Comment est-il vécu de façon institutionnalisé et exemplaire au sein d’universités et d’écoles en Europe ? Comment faut-il imaginer le plurilinguisme du Luxembourg en tant que laboratoire langagier ? De quelle façon cette situation est-elle vécue par les institutions luxembourgeoises ? De quelle manière impacte-t-elle les fictions littéraires ? Le plurilinguisme et l’interculturalité constituent d’évidentes prémisses du profil de l’éducation luxembourgeoise dont ils conditionnent toutes les expertises. Les communications de cette publication font le tour d’horizon de cette évolution à travers ses fondements parfois concurrentiels qui se veulent européens.

Show Summary Details
Restricted access

Zadig ou la Destinée (1748) de Voltaire : un conte polyphonique composite ?

Extract



Remarques liminaires : Qui « parle raison » dans Zadig ?

La quatrième édition du Dictionnaire de l’Académie française datant de 1762 définit l’expression « parler raison » – qui caractérise un aspect essentiel du conte philosophique voltairien – par les termes suivants : « parler sagement, parler raisonnablement ». À la lecture de Zadig, l’on est en droit de se demander qui « parle raison » dans ce conte : Zadig le « Juste » qui se contente « d’avoir le style de la raison1 » (comme nous l’apprenons au chapitre 7) et qui enseigne la véritable philosophie à Sétoc et à Almona,2 ou Voltaire le philosophe et docteur-ès-ironie ? Comme l’on sait, dans une œuvre littéraire, la polyphonie énonciative désigne la pluralité des voix narratives qui peuvent se superposer ou se mêler. Tout discours peut être qualifié de polyphonique : derrière une énonciation, il y a en effet plusieurs personnes, à savoir l’écrivain, le personnage et celui qui prend sur lui la valeur de vérité de l’énoncé. S’agissant de Zadig, Voltaire a beau raccourcir le récit, comprimer les événements, réduire la psychologie des personnages à quelques impulsions mécaniques, rapetisser les idées, s’installer dans la narration en maître ironique pour dialoguer directement ou plutôt sournoisement avec le lecteur, rien n’y fait. Ce récit tourne irrésistiblement à la parabole, l’apparente simplicité se fait énigme, l’ironie déstabilise l’interprétation.

Dans la présente communication, nous nous attacherons, dans une première approche, à montrer en quoi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.