Show Less
Restricted access

Aux frontières du football et du politique

Supportérismes et engagement militant dans l’espace public

Series:

Thomas Busset and William Gasparini

Fruit d’un colloque international qui s’est tenu en septembre 2015 à l’Université de Neuchâtel, cet ouvrage analyse le supportérisme comme pratique militante. Les contributions portent notamment sur le Brésil, l’Egypte, la France, la Russie, la Turquie et l’Ukraine. Mais au-delà de l’aire géographique ou culturelle, il s’agit de comprendre les ressorts de l’extension du supportérisme dans l’espace public et les liens que les supporters entretiennent avec d’autres formes de mobilisations ou d’actions collectives. L’interrogation dépasse le cadre restreint du stade en cherchant à comprendre comment des individus et des groupes qui consacrent une part importante de leur temps au soutien d’une équipe de football en viennent à défendre des causes politiques. Cet ouvrage constitue ainsi une nouvelle étape dans la construction d’une sociologie des pratiques européennes et transnationales du supportérisme.

Show Summary Details
Restricted access

Le supportérisme militant au Brésil: affrontements, revendications et négociations

Extract

Le supportérisme militant au Brésil:affrontements, revendications et négociations

Fernando SEGURA M. TREJO et Rosana TEIXEIRA DA CâMARA

Le football occupe une place importante dans l’histoire contemporaine du Brésil, à tel point que ce pays est parfois considéré comme «le pays du football» par excellence (Fontes et Hollanda 2015). Cette réputation s’est construite à partir de la participation de l’équipe nationale (a seleção) aux tournois internationaux et de l’aura de ses grands joueurs (DaMatta 1982, Leite Lopes et Maresca 1989, Guedes 2000). Mais cette histoire s’est aussi articulée autour d’autres acteurs, tels que l’Etat, les clubs ainsi que les supporters, qui sont connus au Brésil sous l’appellation de torcedores, et leurs groupements, les torcidas.

La question des torcidas met en évidence des tensions et drames sociaux, dans lesquels différents acteurs et champs de pouvoir (Bourdieu 1980) sont en conflit. D’un côté, il y a l’Etat fédéral, les gouvernements locaux, les villes et les clubs, de l’autre, il y a les torcidas qui s’efforcent d’être reconnues comme partenaires à part entière du football. La présente contribution vise à mettre en perspective les relations entre ces acteurs à travers les enjeux liés à l’organisation de la Coupe du Monde de 2014. Compte tenu des transformations qui sont alors intervenues dans la gestion du football, les torcidas doivent aujourd’hui revoir leur mode de fonctionnement, car si elles ne parviennent pas à corriger leur image, elles...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.