Show Less
Restricted access

Construction du sens : un modèle instructionnel pour la sémantique

Series:

Gilles Col

L'omniprésence de la polysémie dans les langues force à considérer la compréhension des énoncés comme un processus dynamique, dans lequel le sens de chaque unité linguistique se détermine en même temps que se construit le sens global de l'énoncé. Dans cette perspective, cet ouvrage expose un cadre théorique dans lequel la dynamique d'interaction entre unités linguistiques, appelé ici compositionnalité gestaltiste, obéit à un principe de convocation-évocation : les différents composants élémentaires d'un énoncé contribuent à construire une représentation globale dans un espace intersubjectif appelé scène verbale. Le principe de convocation-évocation constitue ce qui définit l’identité de toute unité linguistique et s’exprime sous la forme d’une instruction dynamique de construction du sens. L’ouvrage présente comment sont établies ces instructions à partir d’analyses de certaines unités grammaticales de l’anglais sur corpus annotés, et il expose, dans ce cadre nouveau de la sémantique instructionnelle, une première tentative de modélisation du processus de construction du sens dans son déroulement progressif et dynamique.

«Loin d’être une curiosité isolée de l’esprit, le langage est intimement lié aux autres facultés cognitives et corporelles de l’être humain. La linguistique cognitive nous a ouvert des voies très riches et radicalement nouvelles pour explorer ces liens. Cette démarche est magistralement illustrée dans le présent ouvrage, où Gilles Col développe sa recherche approfondie sur la construction du sens, appuyée par des analyses fines et détaillées, et une érudition hors pair.»

Gilles Fauconnier, Professeur Emeritus de Sciences Cognitives, Université de Californie, San Diego, USA

Show Summary Details
Restricted access

Seconde partie : Description d’unités et formulation d’instructions sémantiques

Extract

← 104 | 105 →

Seconde partie Description d’unités et formulation d’instructions sémantiques

← 105 | 106 →

 

← 106 | 107 →

Après avoir proposé une définition de la notion d’instruction et de la conception du sens qui l’accompagne, il est indispensable de montrer comment ces instructions sont mises en évidence et finalement formulées. Une instruction n’étant pas « le » sens de l’unité linguistique mais ce qui détermine son rôle dans la construction du sens d’un énoncé donné, dans une situation d’énonciation donnée (interlocution, narration, raisonnement, etc.), sa définition doit tenir compte du comportement de cette unité dans le plus grand nombre de contextes possibles. Elle doit donc être issue de l’étude de l’unité non pas comme une unité isolée mais prise dans un réseau complexe et prototypique d’unités co-textuelles. La méthodologie la plus appropriée pour ce genre d’analyse est celle de la linguistique sur corpus (corpus based analysis). Elle permet effectivement d’étudier de grandes quantités de données, ce qui peut éventuellement donner un caractère objectif et robuste à l’analyse, mais surtout, ce qui permet de mettre en évidence des cotextes prototypiques qui font émerger un comportement et une dynamique sémantico-syntaxique propre à l’unité.

La question qui sous-tend les analyses qui suivent est alors de savoir à quel niveau de granularité il faut observer l’unité dans son comportement, d’autant que, comme le rappelle Hanks (2004a), la plupart des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.