Show Less
Restricted access

Lettres des femmes de la famille Granvelle

Édition et étude de documents inédits

Series:

Eva Pich-Ponce

Ce volume présente l’édition et l’étude de 178 lettres manuscrites et inédites, qui mettent en évidence la vie quotidienne des femmes de l’une des familles les plus puissantes de la Franche-Comté du XVIème siècle.

La famille Granvelle a été essentielle pour l’Empire de Charles Quint. Plusieurs études ont retracé le rôle que Nicolas et Antoine Perrenot ont joué comme conseillers d’État de l’empereur, mais très peu se sont centrées sur la vie de cette famille de Besançon et sur l’importance de Nicole Bonvalot, épouse de Nicolas et mère du cardinal de Granvelle.

Les lettres de Nicole Bonvalot et de ses filles éditées dans cet ouvrage permettent de mieux connaître les membres de cette famille et leurs relations avec d’autres personnalités de Besançon. Leur écriture, marquée par de nombreux traits d’oralité, dévoile des aspects importants de la langue française parlée au XVIème siècle. Elle fournit des informations fondamentales sur la prononciation, la syntaxe et le lexique utilisés à Besançon à cette époque.

Tout en donnant la parole aux femmes, dont les écrits ont souvent été ignorés, ce volume montre le pouvoir que les dames de cette famille détenaient dans la société de leur temps.

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract



Je remercie sincèrement toutes les personnes qui m’ont aidée pendant l’élaboration de cet ouvrage. Je tiens à remercier les membres du personnel de la Real Biblioteca de Madrid pour leur accueil chaleureux. Je voudrais aussi exprimer toute ma reconnaissance à Silvia Fabrizio-Costa, de l’Université de Caen-Normandie, qui s’est montrée très intéressée par ce projet. Cette étude n’aurait pas été possible sans les nombreux conseils de mes collègues de l’Université de Séville et de l’Université de Valencia. Je remercie particulièrement Manuel Bruña Cuevas pour ses recommandations et sa disponibilité. Ses grandes connaissances d’histoire de la langue française ont été fondamentales pour ce travail. Je voudrais aussi remercier Claude Benoit Morinière, qui a eu la gentillesse de réviser l’ouvrage avec attention et intérêt. Je tiens à la remercier pour sa confiance, son amabilité et ses bons conseils. Ma gratitude s’adresse également à María José Bertomeu Masiá, qui m’a aidée à localiser les lettres de Nicole Bonvalot. Je lui suis très reconnaissante pour son aide et pour ses remarques stimulantes tout au long de ces années. Cette étude n’aurait pas vu le jour sans la générosité et les enseignements de Júlia Benavent. Ses lectures minutieuses, ses grandes connaissances philologiques et son expérience avec l’édition de la correspondance du cardinal de Granvelle ont enrichi mes recherches et m’ont permis de mener ce projet à bout. Finalement, je voudrais remercier mes parents et mon...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.