Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Céline Guillot, Bernard Combettes, Alexei Lavrentiev and Evelyne Oppermann-Marsaux

Les textes réunis dans ce recueil traitent des grands changements qu’a connus le français depuis ses origines, en abordant les différents niveaux de l’analyse linguistique dans une perspective diachronique.
Parmi l’ensemble des phénomènes étudiés, quelques thématiques ont été plus amplement développées : le verbe, dans ses relations à la phrase et ses compléments mais aussi dans sa sémantique aspectuelle et temporelle, l’oral représenté et ses marqueurs spécifiques en diachronie, le très ancien franancien français et le français classique.
Ces recherches présentées lors de la cinquième édition du colloque international DIACHRO (Lyon, octobre 2010) témoignent de l’émergence de problématiques nouvelles dans le champ de la diachronie du français et reflètent la vitalité d’un domaine de recherche aussi actif en France qu’à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

L’oral représenté en français médiéval: un accès construit à une face cachée des langues mortes (Christiane Marchello-Nizia)

Extract

L’«oral représenté» en français médiéval, un accès construit à une face cachée des langues mortes Christiane MARCHELLO-NIZIA, ENS de Lyon, UMR 5191 1 Introduction Concernant le ‘discours direct’ (désormais DD), beaucoup a été fait depuis sa constitution en objet de réflexion il y a un peu plus d’un siècle. Il est en revanche un phénomène connexe, constitutif du DD, qui n’a été que rarement approfondi – à l’exception notable de l’étude pionnière de B. Cerquiglini (1981: première partie) –: l’insertion du DD dans le récit, et spécialement dans un récit écrit, fait nécessairement l’objet d’un marquage externe, surtout avant l’introduction et l’usage des guillemets aux 16e et 17e siècles. Deux de ces marqueurs sont bien repérés: l’annonce par un verbum dicendi, et le jalonnement par une incise; un troisième élément, également important, est rarement reconnu et bien moins étudié: le rappel, par une anaphore ou un déictique, dont la fonction est de constituer le DD précédent en épisode du récit (Guillot 2004). Ce marquage externe du discours direct, c’est-à-dire du discours rapporté se donnant comme l’exacte reproduction de paroles ayant été prononcées oralement, semble présent dans les langues du monde de toutes époques. En français, ce phénomène est attesté dès le plus ancien texte conservé, Les Serments de Strasbourg; inséré dans un texte en latin, il est annonc...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.